Terra 09 août 2018 à 08h00 | Par Hélène Bonneau

Les agricultrices ont accompagné saint Piran à bon port

La Vallée des Saints a fêté ses 10 ans d'existence et l'arrivée de sa 100e statue ce week-end. Ce projet fou a pris racine à Carnoët (22) en Centre Bretagne où des œuvres monumentales surplombent la colline de Quenequillec. Le dernier né, saint Piran, a rejoint ses 99 semblables après un périple de 57 jours orchestré par des agricultrices engagées qui ont sillonné les fêtes de villages pour présenter le saint patron de Cornouaille britannique au plus grand nombre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Créée en juillet 2008, la Vallée des Saints est un projet collectif breton porté par l’association du même nom.
Créée en juillet 2008, la Vallée des Saints est un projet collectif breton porté par l’association du même nom. - © Terra

Afin de faire revivre l'épopée des premiers saints qui ont traversé la Manche pour rejoindre l'Armorique entre le IVe et le VIIIe siècle, la Vallée des Saints a initié "la traversée des géants". Chaque année, un saint breton, sculpté en pays celtique traverse la Manche à bord d'un vieux gréement. À terme, l'association ambitionne d'implanter 1 000 statues pour faire du site breton, une véritable Île de Pâques. C'est ainsi, que Saint Piran, moine breton d'origine irlandaise, saint patron de la Cournouaille anglaise a débarqué le 11 mai au port de Paimpol.

 

Un voyage instructif

Avant de rejoindre son promontoire final, la statue a vu du pays. Un périple de 57 jours dans le Centre Bretagne s'est engagé depuis début juin avec le concours des agricultrices. "Le responsable de la Vallée des Saints nous a proposé de participer à l'événement en assurant les voyages de la statue à travers la Bretagne", explique Anne Le Cotton, coordinatrice de l'action et adhérente au groupe "agricultrices au féminin" des Côtes d'Armor. Une quinzaine d'agricultrices ont tracté la statue sur 5 à 90 km suivant les invitations de saint Piran, en passant par la sixième étape du Tour de France, le festival des Vieilles Charrues ou Bretagne Motoclassic à Plouay. Un voyage que les agricultrices ont souhaité instructif pour les touristes de passage en distillant un message fort : "les femmes en agriculture ont toute leur place : rejoignez-les !".


Des chiffres implacables

26 % des chefs d'exploitation sont des femmes, 32 % des actifs agricoles sont des femmes, une création d'entreprise agricole sur quatre est réalisée par une femme... Des chiffres qui reflètent une réalité bien présente en campagne mais peu visible dans les instances professionnelles où elles ne représentent que 8 % des élus. Un constat que certaines femmes, membres des réseaux Agriculture au féminin, Rés'agri 29, de la commission agricultrice de la FDSEA22, du Sdaec, du service de remplacement 29, des AEF 22 et 29 et des salariées des chambres d'agriculture de Bretagne, souhaitent voir changer. Espérons alors que saint Piran saura souffler ces bonnes ondes aux quelques 300 000 visiteurs annuels de la Vallée des Saints.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui