Terra 25 mai 2018 à 14h00 | Par Chantal Pape

Les collégiens découvrent la culture de la tomate sous serre

Le groupe Dephy Ecophyto tomates Prince de Bretagne, qui compte une quinzaine de producteurs de la Sica de Saint-Pol (29) et de l'UCPT (22), ouvre les portes de ses serres aux collégiens. L'occasion de faire le lien avec le programme de SVT et de découvrir concrètement comment sont produites les tomates et comment sont protégées les cultures.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le 16 mai dernier, André Hascoet, serriste à Cléder (29) et Lucie Drogou, animatrice du groupe Dephy Ecophyto Prince de Bretagne, ont présenté la culture de tomates aux élèves de 6e du collège Notre Dame d'Espérance.
Le 16 mai dernier, André Hascoet, serriste à Cléder (29) et Lucie Drogou, animatrice du groupe Dephy Ecophyto Prince de Bretagne, ont présenté la culture de tomates aux élèves de 6e du collège Notre Dame d'Espérance. - © Terra

"La visite s'insère tout à fait dans notre programme". Et c'est leurs mini-serres dans les bras qu'une bonne cinquantaine d'élèves de 6e de Cléder se sont rendus en ce frais mardi matin aux serres Hascoët, à Kerveyer. "En EPI, enseignement pratique interdisciplinaire, qui regroupe mathématiques, technologie et SVT, nous avons choisi d'étudier les serres, indique Julie Le Dall, professeur de SVT, sciences de la vie et de la terre, au collège Notre Dame d'Espérance. Les élèves en ont fabriqué plusieurs et les ont apportées pour comparer leurs travaux avec une serre à plus grande échelle".

Communiquer

De leur côté, 16 producteurs de tomates de la Sica de Sain-Pol-de-Léon (29) et de l'UCPT (22) ont rejoint, fin 2016, un groupe Dephy Ecophyto. "Et si l'objectif premier est bien de trouver des pistes pour réduire l'utilisation des produits phytosanitaires en culture, communiquer fait aussi partie des missions de ces groupes Dephy", indique Lucie Drogou, l'animatrice du groupe tomates. Et en cette fin d'année scolaire, ce sont d'abord les collégiens qui ont été ciblés. "Dans le Finistère, trois visites sont organisées, précise Gwénaëlle Roignant, responsable communication à la Sica de Saint-Pol. Après Cléder, les élèves du collège du Château, à Morlaix, se rendront en juin chez Anne-Laure Kerbrat, à Taulé et chez Gilles Le Bihan, à Plouénan".

Sans pesticides de synthèse

"Les tomates poussent à l'abri du vent et de la pluie, indique André Hascoët. Dans la serre, il fait 15-16° C pendant la nuit, 22° C en ce moment. Et par une belle après-midi ensoleillée, on va atteindre les 27-28° C". Au cours de leur visite, les collégiens découvrent la culture de la tomate, de l'arrivée du plant à la récolte et au conditionnement. Et ils vont de surprise en surprise : ici, ce sont les bourdons qui pollinisent les fleurs de tomates et des insectes auxiliaires qui protègent les plants des ravageurs de culture.

"Les moyens de lutte contre les nuisibles font aussi partie du programme de SVT, souligne Julie Le Dall, ravie de découvrir une serre engagée dans la démarche 100 % Nature et Saveurs, qui garantit des tomates produites sans aucun pesticide de synthèse. Nous travaillons durant l'année sur le développement durable et le respect de l'environnement".

Tester d'autres façons de faire

"La lutte biologique a été mise en place depuis des années en cultures sous serre, rappelle Lucie Drogou. Grâce aux groupes Dephy, nous voulons aller encore plus loin". Des groupes qui permettent de tester d'autres idées, "par exemple en consacrant, dans la serre, un rang de tomates à l'élevage des auxiliaires. Ou en jouant sur la prévention". L'idée est alors de stimuler les plants sains pour qu'ils soient plus à même de se défendre en cas d'agression."Ce sont les SDP, les stimulateurs de défense des plantes". Une piste prometteuse qu'explorent les producteurs.

"Mais sans même attendre les résultats de ces essais, les deux tiers des producteurs de tomates grappe Prince de Bretagne se sont engagés dans la démarche 100 % Nature et Saveurs". Commercialisée pour la première fois cette année, la gamme compte aussi des tomates d'antan, noire, ananas, green, San Marzano, Marmande..., et des petits fruits, cocktail, cerise, cœur de pigeon...

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui