Terra 27 février 2019 à 11h00 | Par Emmanuelle Le Corre

Les élèves du lycée de Kernilien dans les coulisses du salon de l'agriculture.

Le lycée agricole de Kernilien est un partenaire du comité d'organisation du salon de l'agriculture à Paris. 28 élèves participent à la sécurité des allées du salon.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Des étudiants en action sécurité bovine au salon de Paris (photo d'un salon précédent).
Des étudiants en action sécurité bovine au salon de Paris (photo d'un salon précédent). - © Marius Le Pourhiet

Cette année, comme tous les ans, 28 jeunes de BTS PA première année et de terminale CGEH (conduite et gestion de l'entreprise hippique) du lycée agricole de Kernilien (près de Guingamp) sont présents sur le salon de l'agriculture à Paris. Pour la plupart ils participent à la sécurisation des allées lors du passage des bovins et des chevaux menant jusqu'aux rings et à la carrière équine. Quelques uns donnent un coup de main à la traite des vaches et sur le stand canin et félin.

Pendant 10 jours, ces jeunes majeurs sont plongés jour et nuit dans les coulisses du salon de Paris. Le jour au milieu de la foule, la nuit sur des matelas au sol. "C'est très dur, il faut tenir la distance", reconnaît Julie Guillemin, enseignante dans les matières hippiques et commissaire adjointe sur le hall équin. Pourtant malgré la fatigue et la promiscuité, les rencontres et l'ambiance participent à la magie..."Tous ceux qui partent, veulent y retourner. Leur rôle est important, ils sont fiers d'y participer . C'est une sacré opportunité pour eux !".

Une organisation exigeante
Une convention est passée avec les organisateurs du salon. Les jeunes sont rémunérés 300 euros les 10 jours, sachant que les journées dédiées au salon sont comptabilisées en jour de stage. Arrivés la veille ou l'avant-veille, ils sont briffés par les commissaires du salon et découvrent les lieux avant l'ouverture au public parisien le samedi. En charge de la sécurité des visiteurs dans les allées, les jeunes prennent leur mission à coeur. Une expérience qui les fait grandir. "Les jeunes sont hyper pros. Ils prennent conscience de l'importance de leur rôle auprès des visiteurs". Mais l'organisation est exigeante, "il faut que cela tourne, il faut du sérieux". Pas sérieux s'abstenir car en cas de soucis (c'est arrivé une fois), l'élève est rapatrié illico en Bretagne. Il va s'en dire que l'image du lycée est en jeu ainsi que sa participation aux prochains salons. 
D'année en année, les effectifs se maintiennent, "cela suit bien" du côté des élèves et des enseignants.​​​​​​​ Le lycée agricole de Kernilien arrive même en tête des lycées français en nombre d'élèves présents.

Concours : une moindre présence cette année

Deux élèves en BTS PA première année ont participé au trophée du meilleur pointeur de race (TMPR), Lénaïg Bastien en race prim'holstein et Arcanne Milliancourt, pour le cheval de trait breton. Une sélection régionale s'est déroulée en amont au lycée Pommerit en présence de 200 participants. A l'inverse, aucun groupe d'élèves ne participera cette année au Trophée national des lycées agricoles (TNLA) qui comprend 4 épreuves : communication, manipulation d’un bovin, présentation d’un animal, notation du comportement des élèves sur le salon. Ni au challenge équi-trait-jeune ; ni aux ovinpiades.

A voir au salon.

Des étudiantes de l'établissement, en 2ème année de BTS productions animales, réaliseront plusieurs animations au salon le vendredi 1er mars prochain dans le hall Canins-Félins,qui concerneront une race canine à faible effectif : le chien Fauve de Bretagne.

Il s'agit d'animations réalisées sur le ring devant le public, dans le cadre d'un PIC (Projet Initiative et Communication), prévu dans les formations BTSA.

 


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui