Terra 03 septembre 2015 à 08h00 | Par Frank Guehennec Président de la FDSEA du Morbihan

Les paysans au cœur d'une vision d'avenir

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Terra

Remettre les agriculteurs et agricultrices au centre du système, faire de l’agriculture une cause nationale et redonner de la vision aux paysans sont une priorité absolue !

Notre système et notre organisation ont été mis en place il y a plus de 40 ans, pour nourrir les français et développer les territoires. Force est de constater que l’objectif a été largement rempli et que l’agriculture s’est développée et a créé des richesses économiques, mais aussi territoriales et sociales, notamment en Bretagne. Pourtant, nous arrivons au bout. Ce système qui a prouvé son efficacité, n’est plus adapté au monde qui nous entoure. Nos politiques avec l’Europe nous ont emmenés dans un monde libéral. Notre agriculture est en capacité de relever ce défi, mais elle porte trop de boulets, issus de son histoire mais aussi de nos politiques qui n’ont pas compris les enjeux du libéralisme et ont laissé les autres pays s’en emparer !

Notre fameux système a été construit en grande partie dans un contexte de prix des produits agricoles encadré. Toutes les filières se sont développées dans ce contexte de stabilité apparente. De multiples services ont été mis en place pour accompagner les agriculteurs en oubliant la cohérence et la rationalisation, en oubliant qu’au départ ils devaient servir les exploitants et non peser sur leur développement. Nous le payons cher aujourd’hui. Nos charges ne cessent d’augmenter et les prix sont de plus en plus volatiles. Chacun doit en prendre conscience, les paysans ne peuvent plus être la seule variable d’ajustement, subir à la fois la baisse des prix, alimenter dans le même temps toutes les structures et les services qui se sont multipliés autour d’eux et supporter tous les investissements environnementaux, en grande partie liés à une sur-règlementation franco-française !

Cette équation n’a malheureusement qu’une issue : la disparition des exploitations.

A nous d'inventer de nouveaux éléments pour que l’agriculture soit une cause nationale et ne devienne pas une branche sinistrée comme la métallurgie ou le textile ; pour que nos politiques prennent conscience des enjeux et pour que TOUS les acteurs qui nous entourent soient courageux et sachent se remettre en cause et mettent bien les agriculteurs et agricultrices au centre de leurs préoccupations pour des services en adéquations avec les besoins.

Je le redis, les paysans doivent être au cœur du système et ne pas le subir !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui