Terra 24 octobre 2018 à 14h00 | Par Loïc Guines, président de la FDSEA 35

Notre plus grand défi

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Loïc Guines, président de la FDSEA 35.
Loïc Guines, président de la FDSEA 35. - © Terra

Dans les mois à venir, nous allons relever le défi des élections chambre d’agriculture. Depuis des mois, des années, les agriculteurs relèvent les uns après les autres des défis : États généraux de l’alimentation, rémunération des producteurs, fiscalité, salariat, communication positive, renouvellement des générations, organisation des filières et bien d’autres encore.

Que cherchons-nous vraiment en relevant tous ces défis : un meilleur revenu ? Plus de temps libre pour nous consacrer à nos familles ? Moins de pénibilité dans nos travaux quotidiens ? Plus de bienveillance de la part de nos voisins ? Plus de simplicité dans nos déclarations administratives ? Plus de reconnaissance de nos évolutions de pratiques ?

... Bien sûr, comme tout le monde.

Tout ce que nous cherchons à obtenir est bien légitime car nous ne sommes, en tant qu’agriculteurs et agricultrices, que des hommes et des femmes comme les autres. Des citoyens à part entière qui cherchent à défendre leur place dans la société mais aussi et surtout qui veulent conserver leur liberté d’actions et d’opinions.

Il est là notre plus grand défi : continuer à être entendus, défendus, reconnus et respectés. C’est le véritable moteur de la motivation qui nous permettra d’affronter les épreuves de nos vies d’agriculteurs et d’agricultrices.

Nous devons être entendus, à travers la voix de la chambre d’agriculture, par les pouvoirs publics, par les élus, par les acteurs des filières et par les consommateurs. Nous devons être défendus par le syndicalisme. Nous devons être reconnus par nos détracteurs comme des interlocuteurs incontournables sur les questions de ruralité et de territoires. Mais surtout nous devons être respectés par tous.

C’est le sens et l’utilité du bulletin que nous mettrons dans l’urne au mois de janvier. Ce
bulletin doit nous remettre au centre de l’échiquier sociétal, montrer que nous sommes là, présents, mobilisés pour défendre une profession indispensable. Mobilisés pour que d’autres ne décident pas à notre place.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui