Terra 26 juin 2014 à 08h00 | Par Jean Dubé

Où sont passées les pommes de terre primeur ?

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © J.C. Gutner

Dans un communiqué, Prince de Bretagne(1) s'alarme de la difficulté à pouvoir vendre les pommes de terre primeur de ses producteurs. "La raison de cette absence n'est pas tant le prix que les contrats mis en place entre acheteurs et fournisseurs pour livrer le même produit 12 mois sur 12, sur la base de 2 critères : l'aspect et la solidité", est-il expliqué dans ce communiqué. "Alors même que l'attention est focalisée sur la qualité et le goût, la pomme de terre primeur Prince de Bretagne - récoltée jeune, à la demande, expédiée le jour même vers les points de vente, et surtout reconnue pour ses qualités gustatives et nutritionnelles inégalées - est quasiment absente des rayons. Cette année plus que jamais, alors que les 213 producteurs sont en pleine saison de primeur, le consommateur ne trouve en magasin que des pommes de terre récoltées il y a un an". Pour Prince de Bretagne(1), "l'ultime étape pourrait bientôt être franchie : produire dans des pays à faible coût de main-d'œuvre une pomme de terre de conservation qui inondera nos marchés toute l'année, une pomme de terre qui aura alors bel et bien disparue de nos campagnes".

(1) Marque collective des 2 350 producteurs de fruits et légumes frais de six coopératives bretonnes (Sica Saint Pôl, Socoprim, la Bretonne, Triskalia , UCPT et Terres de Saint-Malo).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes