Terra 24 novembre 2016 à 14h00 | Par Claire Le Clève

PAC 2015 et 2016 : paiements retardés

Alors que décembre se profile, 52 producteurs n'ont toujours pas reçu leurs aides PAC 2015 et 2016. Endettés, souffrant depuis plusieurs mois d'absence de revenus et de trésoreries exsangues, dans un contexte de marché à la peine, éleveurs de la FDSEA et des JA du Morbihan ont manifesté mardi dernier, devant les nouveaux locaux de la DDTM, à Vannes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Rejoignant l'action nationale, éleveurs de la FDSEA et des JA du Morbihan ont dénoncé devant les nouveaux locaux de la DDTM le retard dans le paiement des aides Pac 2015 et 2016.
Rejoignant l'action nationale, éleveurs de la FDSEA et des JA du Morbihan ont dénoncé devant les nouveaux locaux de la DDTM le retard dans le paiement des aides Pac 2015 et 2016. - © CLC

 

 

40 000 euros en attente de paiement... C'est le solde des aides PAC de 2015 et de 2016 que le GAEC de la famille Le Luherne, associés à quatre sur l'exploitation familiale de Sulniac, attend depuis plusieurs mois. "On cumule deux situations, deux jeunes se sont installés avec nous et pour les accueillir équitablement, nous avons fait évoluer le statut de notre structure d'EARL en Gaec. Malgré l'informatique, l'administration a manifestement bien du mal à faire le rapprochement entre l'ancienne et la nouvelle société", déplore Marie-Andrée Luherne. Une situation qui n'est pas unique et pénalise 52 éleveurs dans le département pour un montant total d'1,2 million d'euros.

 

"Coup de grâce"

"Or nous avons des échéances qui tombent maintenant avec des trésoreries complètement dégradées", déplorent les éleveurs de la FDSEA du Morbihan, venus manifester mardi leur mécontentement devant les grilles de la nouvelle DDTM. "Cela rajoute à nos difficultés. Nous avons les cotisations MSA à payer au 25 novembre mais avant il y avait les fermages, la facture des frais de récoltes, les mises en cultures... Là, c'est le coup de grâce". "Pour les jeunes, c'est un problème supplémentaire. Pour moi ? C'est une humiliation", résume la secrétaire générale de la FDSEA. "Malgré nos difficultés, nous nous sommes mis aux normes en octobre dernier, nous avons respecté notre engagement. Je déplore que l’État ne respecte pas le sien", constate à regret Marie-Andrée Luherne, suggérant laconiquement à l'administration, avec Frank Guéhennec, président de la FDSEA / "Puisque l'informatique n’accélère pas les procédures, qu'elle revienne à ce qui marche : la calculatrice, le crayon et le chéquier".

Claire Le Clève

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui