Terra 17 avril 2019 à 12h00 | Par Cédric Henry, président de la FDSEA d'Ille-et-Vilaine

PAC post 2020 : un marché de dupes ?

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Cédric Henry, président de la FDSEA d'Ille-et-Vilaine.
Cédric Henry, président de la FDSEA d'Ille-et-Vilaine. - © Terra

Le 2 avril, la commission agricole du parlement européen a voté des orientations plutôt engageantes.

L’équilibre semble préservé entre la nécessité de produire pour nourrir à grande échelle et une demande sociétale de transition écologique.

La PAC devrait donner plus de sécurité juridique pour les organisations de producteurs, flécher plus clairement les aides vers des agriculteurs actifs dont chaque État membre donnera sa définition. Il est question également de donner la priorité aux résultats plus qu’au respect strict des règles.

L’introduction d’outils de régulation de crise et de programmes de réduction volontaire de production sont aussi de nature à nous rassurer et à mieux affronter la volatilité des marchés.

Mais toutes ces orientations ne serviront à rien si la baisse du budget PAC est confirmée et si d’autres réformes ne sont pas menées.

Aujourd’hui, notre revenu est constitué en moyenne à 45 % des aides PAC et la faiblesse des prix de vente de nos produits ne permet pas de nous en passer. Et que dire de l’organisation de la chaîne de contrôle et de paiement des aides agricoles ! Il est indispensable de la revoir pour que les aides ne soient plus versées avec des mois voire des années de retard ! On évoque aussi une convergence totale des aides à l’hectare en 2026. Mais il faudra d’abord réaliser la convergence fiscale et sociale européenne sinon nous serons les grands perdants ! Enfin, à quoi servira cette nouvelle PAC si nos régions mettent en œuvre des politiques agricoles qui exacerbent la concurrence entre agriculteurs de régions voisines.

Nous sortirons par le haut de cette situation uniquement si les États généraux de l’alimentation accouchent de leur promesse de prix rémunérateurs et si chaque maillon de la chaîne fait son boulot, avec efficacité, sérieux et dans l’intérêt des paysans.

Sans quoi, la PAC 2022 ne sera qu’un marché de dupes et sans doute la fin d’une vision européenne si nécessaire dans ce monde globalisé.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui