Terra 22 juin 2017 à 08h00 | Par / Dominique Poilvet, Réussir Porcs

Pas d’alternatives au nez humain pour détecter les carcasses odorantes

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Terra

La détection à l’abattoir des carcasses odorantes issues de porcs mâles entiers par une méthode fiable, rapide, peu onéreuse et reconnue par l’ensemble de la profession n’est pas prête de voir le jour. Telle est la conclusion de la réunion organisée à Plérin par l’interprofession porcine bretonne (Arip) le 12 juin dernier. "À ce stade, les résultats ne présentent pas les performances optimales pour proposer aux abatteurs d’opter pour cette méthode", a déclaré Jean-Pierre Simon, le président de l’Arip.

Depuis 2010, la profession a pourtant activement travaillé à la mise au point d’une alternative au nez humain déjà employée dans les abattoirs de la Cooperl. Deux programmes de recherche, Drosme et Acidros* ont été successivement menés entre 2010 et 2016 pour un coût total de 1,4 million d’euros. Une technique mise au point par le laboratoire nantais Laberca avait été retenue. Elle se basait sur la mise en évidence dans le sang de marqueurs des molécules malodorantes (androsténone et scatol) par des bandelettes. Malheureusement, les tests en abattoir ont vite démontré la complexité de sa mise en œuvre en termes de prélèvement du sang et de traçabilité. Par ailleurs, le tri ne s’est pas avéré suffisamment efficace pour garantir le retrait total des carcasses odorantes. Le nez humain semble donc rester la seule technique applicable à grande échelle en abattoir pour un bon moment.

 

Drosme  : Détection Rapide Odeurs Sexuelles Mâle Entier

Acidros  : Application en Conditions Industrielles Détection Rapide Odeurs Sexuelles

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui