Terra 09 août 2018 à 08h00 | Par Agra

Pays-Bas : le prix des quotas phosphate explose

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Depuis la mise en place des quotas phosphate début 2018 aux Pays-Bas, les prix ne cessent de s’envoler. Sur la base d’une production de 43 à 45 kg de phosphates par vache, les éleveurs qui veulent se développer doivent acquitter jusqu’à 10 000 € pour une vache supplémentaire. En effet, en juillet, les offreurs de quota P ont demandé jusqu’à 230 €/kg. Grâce à un bon prix du lait, beaucoup d’éleveurs étaient en mesure jusqu’à présent de débourser les sommes exigées, mais à ce tarif, il y a eu tout de même peu de compétiteurs, selon la presse néerlandaise. À chaque achat un volume de 10 % est ponctionné, il alimente une banque d’éléments fertilisants. Ces retenues seront redistribuées l’année prochaine à des conditions qui restent encore à définir. À ce stade, l’offre est limitée car essentiellement liée aux cessations d’exploitations qui sont peu nombreuses. En revanche, la demande est importante car les éleveurs laitiers ont dû diminuer leur cheptel dans le cadre du plan national de réduction des émissions de phosphate. Ainsi les prix devraient rester élevés même avec la sécheresse qui sévit actuellement aux Pays-Bas. Les experts de Rabobank pensent que ce marché n’a pas encore trouvé sa vitesse de croisière. Beaucoup d’éleveurs attendront encore un moment propice pour vendre ou pour acheter. Mais pour fin 2018, tous les élevages devront respecter le quota P pour éviter des sanctions et des poursuites judiciaires. Au début de l’année prochaine, ce marché se clarifiera et les prix devraient se stabiliser.


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes