Terra 12 avril 2017 à 08h00 | Par Emmanuelle Le Corre

Pension : les retraités réclament plus d'équité

200 retraités agricoles ont participé à l'assemblée générale de la section départementale des anciens exploitants de la FDSEA. Avec ardeur, les anciens demandent l'égalité des retraites entre les différentes professions.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les anciens ont pris la parole pour dénoncer les écarts entre les retraites.
Les anciens ont pris la parole pour dénoncer les écarts entre les retraites. - © terra

Les anciens exploitants agricole de la FDSEA - réunis en assemblée générale lundi dernier à Plérin - ont rappelé aux (deux) parlementaires présents le problème d'équité des retraites agricoles. En 2017, l'heure est à une meilleure communication. A la veille des élections présidentielles, la section nationale diffusera des tracts qui en quelques lignes reprendront les principales revendications  : le calcul des retraites sur les 25 meilleures années, le rétablissement de la demi-part fiscale aux veuves et veufs et les 85 % du smic net par mois. "Nous demandons les 85 % du smic avec un plan quinquenal qui augmente de 2 % par an le revenu", interpelle Jean-Paul Bizien, ex président de la section nationale.

Augmenter les retraites
Le 7 mars dernier, ces revendications ont été portées à la connaissance des candidats à la présidence à l'occasion du congrès de la section nationale. Les retraités agricoles dénoncent un désengagement du gouvernement dans le financement des retraites agricoles à hauteur de 75 % du smic net au 1er janvier 2017, alors que "la baisse du nombre de retraités aurait dû permettre le financement nécessaire et que ce financement s'appuie en partie sur les actifs", indique Jean Quéré, président de la section départementale. En effet, les anciens soulignent la disparition de 250 000 retraités en 5 ans, "une baisse de 3 % par an".
Le député Les Républiains Marc Le Fur acquiesce : "la retraite moyenne est de 766 €/mois, c'est ça la réalité, c'est une situation non satisfaisante alors qu'elle devrait s'améliorer. Hier, les arrivées de retraités étaient massives et continues désormais ce n'est plus la même situation", estime le député, qui réclame la fin des systèmes de retraite par profession. La députée PS Annie Le Houérou reconnaît "nous ne sommes pas arrivés au bout". Evoquant la proposition de loi Chassaigne sur la revalorisation des retraites - adoptée à l'unanimité par l'Assemblée nationale (principe d’une retraite à 85 % du smic net au 1er janvier 2018), "il faut encore le vote du Sénat". Mais dans les rangs des retraités agricoles, il est rappelé la principale priorité : l'équité entre les régimes de retraite.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes