Terra 15 septembre 2017 à 08h00 | Par Chantal Pape

Plants de pomme de terre : une saison qui démarre mal

Après une campagne primeur en demi-teinte, le marché de la pomme de terre de consommation s'annonce plombé par des surfaces et des rendements en hausse, alors que la consommation est plutôt orientée à la baisse. C'est dans ce contexte morose qu'ont commencé les arrachages de plants.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Ces portes ouvertes donnent l'occasion à toute la filière plant de découvrir la soixantaine de variétés testées dans le champ de comportement.
Ces portes ouvertes donnent l'occasion à toute la filière plant de découvrir la soixantaine de variétés testées dans le champ de comportement. - © Terra

Cette année, la Bretagne a emblavé 5 815 hectares de plants de pomme de terre. "226 hectares de plus que l'an dernier", se félicite Jean-Yves Abgrall. Une progression en grande partie enregistrée dans le Morbihan, où l'on compte 120 hectares supplémentaires sur le seul secteur de Pontivy. Et qui s'accompagne de l'arrivée de dix nouveaux planteurs au niveau de la Bretagne. "Ce sont des producteurs de pommes de terre de consommation qui se sont tournés vers le plant. Ou des agriculteurs qui démarrent une nouvelle production", explique le nouveau directeur de Bretagne plants, en poste depuis le mois de mars. Pour leur faciliter la tâche, le collecteur assure souvent le triage, le conditionnement et le stockage, ce qui leur permet de mettre un premier pied dans la production sans avoir trop à investir.

Des rendements hétérogènes

Cette année, les rendements en plants s'annoncent hétérogènes d'un bout à l'autre de la Bretagne. "Si le nord Finistère a reçu quelques bonnes pluies, le Morbihan a souffert de la sécheresse", indique Jean-Yves Abgrall, qui évoque aussi les coups de chaleur de l'été. De son côté, la qualité s'annonce correcte. Mais difficile d'en dire plus tant que les arrachages ne sont pas terminés. "Les pluies de début septembre ont retardé les chantiers", indique Dominique Morvan, le président de Bretagne plants.

De nouvelles variétés

Bon an mal an, les variétés issues de la station de Kerloï poursuivent leur progression. "En 2005, on en était à 635 ha. En 2017, ce sont 2 175 ha qui ont été emblavés, dont 1 835 ha en Bretagne, 230 ha dans le reste de la France et 110 ha à l'étranger".

Cette année, la station a inscrit deux nouvelles variétés au catalogue : Maldive, une chair ferme, et Azilis, destinée au marché du frais. Dacine, une variété de type export, à peau rouge, est en seconde année d'essai en Italie. Et deux autres variétés, l'une destinée au marché du frais l'autre au grand export, sont en première année d'essais.

Parmi ces nouveautés, les variétés tolérantes continuent leur percée. "Dans le cadre de l'ACVNPT, l'association qui regroupe les quatre stations françaises de création variétale, un travail a été engagé avec l'Inra, détaille Jean-Yves Abgrall. Le programme de recherche consiste à identifier des gènes de résistance au mildiou ou aux nématodes dans des espèces associées à la pomme de terre et à obtenir des géniteurs que nous pourrons ensuite utiliser pour la création de nouvelles variétés".

Un marché compliqué

Alors que les arrachages se poursuivent en Bretagne, le marché du plant ne s'annonce pas sous les meilleurs auspices. "Le marché de la primeur a plutôt été mauvais. Et en consommation, les cinq principaux pays producteurs européens, Belgique, France, Allemagne, Pays-Bas et Grande-Bretagne, enregistrent une progression des surfaces de 4,6 % par rapport à l'an passé, affirme Dominique Morvan. Et le rendement, aussi, s'annonce à la hausse". Les conséquences ne se sont pas faites attendre. "L'industrie ne tire pas !" Sur le marché libre des pommes de terre qui n'ont pas de contrat, le cours est à 10 €/t contre 240 € l'an passé à la même époque. "La belle qualité devrait trouver preneur. Mais ce sera plus compliqué pour de la consommation de qualité moyenne". Sans compter une consommation en régression de 6 %... "Reste à espérer qu'elle reparte à la hausse après le creux de l'été".

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui