Terra 21 octobre 2016 à 08h00 | Par Propos recueillis par Hélène Bonneau

Produire du lait économique en ajustant sa ration hivernale

La chambre d'agriculture de Bretagne organise en partenariat avec l'Institut de l'élevage, deux rendez-vous techniques pour sensibiliser les agriculteurs à la production de lait économique. Après une première rencontre qui s'est déroulée le 20 octobre à la ferme expérimentale de Mauron (56), rendez-vous est donné le 3 novembre à la station de Trévarez (29) à partir de 13 h.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jacques Beurel, élu à la chambre d'agriculture  - Groupe de travail du pôle herbivores
Jacques Beurel, élu à la chambre d'agriculture - Groupe de travail du pôle herbivores - © Terra

La chambre d'agriculture organise deux journées techniques pour produire du lait économique, un choix lié au contexte de crise ?

Jacques Beurel. Au vu des prix bas, produire du lait économique devient crucial.
Dans ce contexte, les agriculteurs doivent être vigilants, de mauvais choix ne pardonnent pas. La question centrale reste le coût alimentaire et la période hivernale se révèle toujours être plus onéreuse pour assurer une ration alimentaire équilibrée, d'où la nécessité d'ajuster au mieux les compléments. En cette période de fin d'ensilage, les réunions doivent permettre d'adapter son plan d'alimentation à la qualité de ses fourrages.

 

Quels sont les systèmes les plus rentables ?

J.B. Il n'y a pas de système idéal et dans un même système les différences de coûts entre agriculteurs peuvent varier du simple au triple. Ce qui est fondamental c'est la gestion de son système. La technicité de l'éleveur est prépondérante dans la réussite du plan d'alimentation.

 

Quels sont les facteurs clés d'une ration efficace ?

J.B. La valorisation du lait via des fourrages de qualité (maïs, herbe, luzerne) reste le premier pilier.  Aujourd'hui, dans un contexte post-quotas, de nombreuses exploitations ont fait le choix de développer leurs volumes en demandant plus de litres de lait au troupeau existant. Or, dans bons nombre de cas, les derniers litres ne sont plus rentables car gagnés avec des concentrés de production qui pèsent fortement sur le coût de la ration. Les techniciens des chambres d'agriculture présenteront leurs travaux de recherche qui doivent permettre d'optimiser la ration sans utiliser ou presque de concentré de production. Les stades de récoltes de l'herbe, l'affouragement en vert, la qualité des fourrages, le pâturage sont des pistes de solutions. Cinq ateliers seront présentés par des intervenants spécialistes autour de la complémentation, de la valorisation des fourrages, du stade de récolte, du coût de la ration et de la qualité des maïs. Au vu de la saison, la qualité des fourrages 2016 ne promet pas des résultats très satisfaisants.

 

Comment gérer cet aspect dans la construction de la ration ?

J.B. Nous devons tenir compte de la qualité de la ration. En effet, les premiers résultats semblent indiquer un manque de maturité du maïs qui engendrera probablement un déficit énergétique qu'il faudra combler. Ajouter un correcteur azoté (tourteau de soja-colza) reste indispensable. A contrario, l'ajout de concentré de production doit être calculé au plus juste afin d'éviter d'alourdir ses charges. Les techniciens des coopératives et des enteprises d'aliments vont entamer leur tour des exploitations pour vendre ces compléments de ration. Se renseigner, s'informer est un premier rempart pour construire une ration au plus juste, rentable et efficace pour le troupeaux. C'est aussi le rôle des chambres d'agriculture de s'approprier ces sujets et de valoriser leurs travaux de recherche.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui