Terra 08 septembre 2016 à 08h00 | Par Emmanuelle Le Corre - Nabila Gain

"Quand ça va mal, j'en parle et je partage".

Comment bien vivre son métier en cette période difficile et déstabilisante pour le secteur agricole ? Aussi, le comité professionnel "agriculture au féminin" a décidé de s'associer avec la MSA cette année et aborder la prévention du mal-être au travail. Le détail avec Evelyne Chambry, élue MSA.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Evelyne Chambry.
Evelyne Chambry. - © MSA

Selon vous, comment évolue l'environnement professionnel ?
Elisabeth Chambry. En agriculture, comme dans toute branche professionnelle, le travail a un effet positif sur la santé mentale des personnes. En plus de fournir un revenu, le travail favorise les contacts sociaux ainsi que les performances techniques et l'estime de Soi.
Ces dernières années, le monde du travail a subi de profondes transformations. Les exigences et les responsabilités liées à l'emploi ont considérablement augmenté. Nous sommes en pression continue engendrant souvent des conséquences néfastes au travail, mais avant tout à l'individu, de la baisse du tonus, dépression, doute en soi, épuisement jusqu'à malheureusement, des situations dramatiques que chacun de nous à connu.

Quels sont les facteurs de risque sur la santé en agriculture ?
E.C. Lorsqu'on prend le temps d'analyser le pourquoi et le comment, on se rend compte que plusieurs facteurs de risque rentrent en considération. En agriculture, on parle de surcharge de travail, du manque de soutien et de reconnaissance (même parfois au sein d'une famille), d'isolement sur l'exploitation, de conciliation difficile entre le travail et la vie personnelle-familiale : on vit sur notre lieu de travail, des relations de plus en plus tendues entre l' amont et l'aval de l'exploitation avec une réelle incertitude pour les prix de nos productions, un avenir pleins de questionnements.


Comment s'en prémunir ?
E.C. En tant qu'agricultrice et élue MSA, une bonne santé mentale au travail peut prévenir l'apparition d'un ensemble de risques. Je dirai le premier pas est de ménager son corps, des exercices quotidiens, simples pour éviter les troubles musculo-squelettiques, faire des pauses régulières me semblent nécessaires. La journée ne fait que 24 heures avec des plages de repos et de plaisir pour se sentir bien. Le lien social est important pour échanger et parler de son métier mais aussi de la vie de tous les jours. Quand ça va mal, j'en parle et je partage. Le soutien des proches et des amis est une solution qui a fait ses preuves. Voir le verre à moitié plein est aussi une philosophie pour avancer. Ma devise est prendre soin de Soi, être à l'écoute de son corps et surtout positiver.
Comment se déroulera le rendez-vous annuel des agricultrices ?
E.C. En tant que membre du comité professionnel "Agriculture au féminin" la journée du 20 septembre prochain a été construite dans la volonté de répondre aux questionnements sur notre relation, en tant que femme chef d'entreprise ou salariée, au "travail" au sens large du terme. Depuis quelques années maintenant, la MSA accompagnée par une ergonome se penche réellement sur le bien être au travail car la santé n'a pas de prix. La volonté est de partager ensemble les pistes pour éviter le burn-out et rester en piste. Cette journée est ouverte à toutes les femmes de l'agriculture. Une journée conduite en partenariat avec la MSA d'Armorique.

Pratique

Pour s'inscrire à la journée départementale du 20 septembre à Plérin, contacter Nabila Gain à la chambre d'agriculture 22 au 02 96 79 22 12 ou nabila.gain@cotes-d-armor.chambagri.fr avant le 16 septembre. 15 € à régler sur place (buffet froid et dossier).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui