Terra 20 juillet 2018 à 08h00 | Par Arnaud Marlet

Quand le numérique rencontre l'agriculture

Dans le cadre du programme Agretic*, une journée de rencontre intitulée "machinisme agricole, de nouvelles technologies pour innover", s'est déroulée le 3 juillet à la station expérimentale des chambres d'agriculture de Bretagne à Saint-Aubin-du-Cormier (35).

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Mardi 3 juillet à la station de Saint-Aubin-du-Cormier (35), la 7e édition de cette journée consacrée aux innovations numériques en agriculture.
Mardi 3 juillet à la station de Saint-Aubin-du-Cormier (35), la 7e édition de cette journée consacrée aux innovations numériques en agriculture. - © Terra

La Bretagne est une région où l'agriculture et l'agroalimentaire occupent une place prépondérante. Elle est même régulièrement placée dans le top 3 des régions européennes. Elle est aussi le 2e pôle français pour le numérique et l'électronique. Pour autant, ces deux filières se connaissent mal, d'où l'idée menée initiée par la Région, d'organiser des lieux de rencontres entre ces acteurs. L'objectif d'Agretic est donc de développer l'usage du numérique dans les filières agricoles et agroalimentaires bretonnes, en s'appuyant sur les compétences des entreprises bretonnes du secteur numérique. En effet, big data, intelligence artificielle réalité virtuelle... sont autant de technologies qui peuvent être mises au service de la compétitivité de l'agriculture. Lors de cette journée, des exemples de projets de croisement de filières ont été présentés ainsi que des démonstrations de solutions innovantes. À l'image d'Adventiel, entreprise de services numériques venue présenter deux produits. "Nous avons par exemple Photodiag, une application d'analyse d'image grâce à l'intelligence artificielle et qui permet de diagnostiquer les maladies des plantes", explique Xavier L'Hostis, responsable de l'innovation chez Adventiel. Autre exemple, avec la plateforme Hubixeo, primée par un Innov’Space en 2017. Cette plateforme de Chatbots héberge plusieurs assistants virtuels qui permettent aux agriculteurs de communiquer en direct avec différents organismes de service, Evolution pour la génétique ou les EDE de Bretagne pour l'identification… "Pour l’utilisateur, converser avec un chatbot est simple. Ça se traduit en langage naturel et l’interlocuteur est toujours disponible. Pour les entreprises, le fait d’obtenir rapidement et simplement une réponse est un gage de performances et de fidélisation de leurs clients", ajoute Xavier L'Hostis.

 

*  Agretic repose sur un collectif d'acteurs : Bretagne devéloppement international, chambre d'agriculture de bretagne, Valorial, Id4Car, Images et réseaux...

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L’actualité en direct
Infos techniques terra sur Synagri

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui