Terra 13 juin 2018 à 08h00 | Par Claire Le Clève

Seremor, le cap des 30 000 jours franchi

Le cap des 240 000 heures de remplacements et d’emplois à temps partagés vient d’être franchi par Seremor-Solutis emploi. Une satisfaction qui signe aussi ce besoin croissant de main-d’œuvre dans les exploitations. Ce, dans un contexte de tension forte sur l’emploi et de candidats non qualifiés mais attirés par les métiers de l’agriculture. Recruter en formant s’impose donc.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Si l’activité du Seremor est stable depuis 2016, c’est l’activité de Solutis et de mise sa disposition d’emplois partagés qui a bondi de 22 % en 2017
Si l’activité du Seremor est stable depuis 2016, c’est l’activité de Solutis et de mise sa disposition d’emplois partagés qui a bondi de 22 % en 2017 - © C.LeClève

"On est un petit peu fiers de vous présenter une activité de 30 000 jours", ne cache pas Pierre-Yves Le Bozec, président de Seremor-Solutis emploi. "Une bonne année", résume-t-il à l’issue du bilan annuel des deux associations dédiées à la prise de relais sur les exploitations morbihannaises. Et de plus, "en garantissant l’équilibre financier des deux structures", souligne Michel Le Guernevé, trésorier du navire. Pour autant, l’exercice est difficile, "on a dégusté l’an passé avec 22 % de plus sur l’activité emplois à temps partagé", et une inquiétude forte, crise oblige, "de remplacements sur des outils sans capacité à investir et pas toujours en état. Ce qui n’est pas tenable pour un exploitant ne l’est pas plus pour un salarié", ont de nouveau sensibilisé les responsables du service de remplacement du Morbihan. L’alerte, lancée l’an passé a fait écho auprès de la profession avec la mise en place de la cellule de veille Entr’agri. "De remplaçants on est aussi passé à un rôle d’assistants sociaux en plus", situe de la complexité, Michel Guernévé. "On est souvent les premiers alertés dans les situations difficiles", apporte au débat Yves Bleunven, président de l’association des maires du Morbihan qui estime que "des passerelles sont à établir entre nos communes rurales qui peuvent vous apporter des solutions et complémentarité", proposera le maire de Grand-Cham

"Mettre le paquet sur la formation"

Et c’est désormais une structure de 102 salariés ETP pour le service de remplacement et de près de 48 ETP pour Solutis qu’il faut gouverner avec des recrutements à effectuer, "dont 56 nouvelles embauches pour les deux structures", situe Sophie Jamois, directrice. "Beaucoup de gens arrivent, intéressés par l’agriculture mais pas compétents pour travailler dans les exploitations", campe David Gabard, responsable administratif. "Il nous faut trouver de la main-d’œuvre, ne pas la perdre en route et lui offrir de bonnes conditions de travail", insiste Frédéric Daniel, administrateur. D’où les efforts consentis sur la formation spécifique et les accompagnements terrain via le tutorat par des salariés expérimentés. "Ensuite il faut continuer à les former tout au long de leur carrière". L’enjeu est crucial, c’est celui de l’employabilité sur les exploitations car si 80 % des postulants à la bourse de l’emploi ne sont pas issus du milieu agricole, 58 % n’ont aucun diplôme en lien avec l’agriculture, autre enseignement de cette journée dédiée à l’emploi en agriculture.

 

Seremor Solutis

L’activité de 163 730 heures de remplacement et 20 466 jours se répartit ainsi :

Accident-maladie : 65 %

Vacances 14 %

Congés maternité et paternité : 11 %

Aide complémentaire : 8 %

Mandats : 2 %

 

L’aide au répit a pu bénéficier à 34 exploitations pour 400 jours pour souffler un peu

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui