Terra 22 avril 2016 à 08h00 | Par Arnaud Marlet

Solarenn : moins de volume mais plus de chiffre d'affaires

La coopérative Solarenn, qui regroupe une trentaine de producteurs coopérateurs et environ soixante hectares de serres cultivées, tenait son assemlée générale le 7 avril dernier. L'occasion de revenir avec son président, Christophe Rousse sur l'actualité de la coopérative.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Christophe Rousse, président de Solarenn.
Christophe Rousse, président de Solarenn. - © Terra

L'an dernier, sur l'ensemble de la saison, on a constaté une augmentation du chiffre d'affaires, malgré des rendements en baisse", souligne Christophe Rousse. La baisse de volumes a en fait été compensée par des prix plutôt bons et surtout une météo en septembre et octobre extrêmement favorable à la consommation. Pourtant le début de saison n'avait pas été des plus positives, la faute à un manque d'ensoleillement et un retard dans la production, qui n'a jamais été rattrapé. "En moyenne, on a baissé de 5 à 10 % en volume sur l'ensemble des serres", confirme le président de la coopérative.

Au niveau de la coopérative, 2015 aura été l'année de l'investissement dans une chaîne de conditionnement pour petits fruits, ce qui va demander de développer des volumes supplémentaires. Par ailleurs, pour la première année, Solarenn a participé à un salon à Dubaï dont les premières retombées arrivent. Côté gamme,pas de grands changements si ce n'est le choix de ne plus produire qu'une seule variété de cœur de bœuf.

L'année dernière, Cristophe Rousse avait fait part des difficultés rencontrées sur le foncier pour les producteurs qui souhaitaient s'agrandir. "C'est mieux cette année, on arrive à trouver des solutions, même si il faut bien avouer que nous sommes dans une zone où la pression urbaine est très forte", souligne le président.

Enfin, sur les axes de développement, une attention particulière va être portée sur la transmission des outils et le renouvellement des générations. Pour mémoire, les exploitations de la coopérative font travailler environ 500 personnes. Et au centre de conditionnement de Saint Armel, sont regroupés les services administratifs, commerciaux et techniques, soit plus de 40 personnes en pleine saison.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes