Terra 01 février 2019 à 08h00 | Par Mariana Moreira et Louis-Marie Léopold, équipe gestion des sols et fertilisation, service agronomie

Stratégies de fertilisation en sortie hiver : situation à la fin janvier 2019

La fertilisation en sortie hiver doit prendre en compte le stock d’azote minéral du sol disponible pour l’absorption par la culture au printemps. Ces réserves d’azote, quantifiées par la mesure d’un reliquat azoté (RSH), présentent une forte variabilité interannuelle. Celle-ci est liée au niveau du reliquat fin de culture d’automne, aux caractéristiques du système de culture influençant le potentiel de minéralisation, à l’absorption éventuelle d’azote par une culture sur l’automne-hiver et à la pluviométrie hivernale.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Sur céréales, les outils de pilotage de l’azote permettront d’ajuster courant montaison la dose prévue dans le plan de fumure aux conditions de cette année.
Sur céréales, les outils de pilotage de l’azote permettront d’ajuster courant montaison la dose prévue dans le plan de fumure aux conditions de cette année. - © Terra

Une pluviométrie normale à déficitaire

Cet hiver, sur la période d’octobre jusqu’au 20 janvier, la pluviométrie globale est proche de la normale de référence (1981-2010) dans l’ouest de la Bretagne, en partie grâce aux précipitations très importantes relevées en novembre. Néanmoins, l’est de la région est en déficit de pluviométrie. Dans les Côtes d’Armor, ce déficit est supérieur à 20 % (70 mm) par rapport à la normale. Le mois de janvier se distingue par des précipitations très inférieures à la normale sur toute la région .

 

Céréales : L'Impact des rendements élevés du maïs

L’année 2018 a été marquée par des rendements en maïs importants, ce qui a réduit le stock d’azote en entrée hiver. Néanmoins, ce stock était plus élevé dans les situations où le maïs a subi la sécheresse et n’a pas pu valoriser l’azote présent dans le sol et aussi dans certaines zones où le sol était humecté en fin de campagne. La pluviométrie hivernale et l’importance de la lame drainante seront déterminantes pour la valeur du reliquat sortie hiver. En effet, si la lame drainante est faible, on s’attend à retrouver en stock accessible à la plante une grande partie de cet azote stocké en entrée hiver.

Dans l’ouest le drainage a commencé début novembre comme en année classique. La pluviométrie ayant déjà provoqué une lame drainante importante, on s’attendra à des reliquats sortie hiver faibles à normaux, de l’ordre de 30 à 50 unités d’azote.

Dans l’est, où la lame drainante est habituellement faible, le drainage a commencé plus tard. Si la lame drainante reste inférieure à normale, une économie sur la dose totale à apporter sera alors à prévoir, car les reliquats attendus pourraient atteindre plus de 70 unités d’azote. Pour les céréales, ceci se traduira par une baisse de la dose d’azote prévue à épi-1 cm sur céréales, avec la possibilité de supprimer le premier apport. Pour le maïs, le reliquat sortie hiver sera plus ou moins élevé en fonction du développement du couvert végétal mais celui-ci dépend aussi de la quantité d’azote disponible au cours de l’automne. Un couvert développé fournira plus d’azote à la culture qui suit, à condition qu’il soit détruit suffisamment tôt. Selon les disponibilités, il est préférable de réserver les fumiers pour les parcelles en Cipan et les lisiers pour les parcelles après dérobée.

À noter que comparativement à l’hiver 2017-2018, très peu de parcelles souffrent aujourd’hui d’humidité excessive. Sur céréales, les potentiels de rendements sont plutôt bons, les outils de pilotage de l’azote permettront d’ajuster courant montaison la dose prévue dans le plan de fumure aux conditions de cette année. Sur colza il est intéressant de mesurer la biomasse sortie d’hiver d’autant qu’une variabilité importante peut s’observer selon les zones de la parcelle. Certaines parcelles sont hétérogènes dans leur développement : les conditions sèches lors des semis ont conduit à des levées échelonnées. Les outils de pilotage permettront de mieux caractériser cette variabilité et d’ajuster les apports azotés en conséquence.

 

 

 

 

 

 

Pluviométrie mensuelle en automne-hiver 2018-2019 (source www.meteo.bzh). 
Les valeurs sur les barres et entre parenthèses indiquent l'écart à la normale de référence (1981-2010) par mois et sur toute la période (du 1er octobre au 20 janvier), respectivement.
Pluviométrie mensuelle en automne-hiver 2018-2019 (source www.meteo.bzh). Les valeurs sur les barres et entre parenthèses indiquent l'écart à la normale de référence (1981-2010) par mois et sur toute la période (du 1er octobre au 20 janvier), respectivement. - © Terra

RSH 2019 prochainement dans Terra

La pluviométrie des semaines à venir va être déterminante dans la confirmation ou non de ces informations. Vous retrouverez les valeurs de reliquat sortie hiver officielles aux dates suivantes : RSH colza le 15/02 ; RSH céréales le 01/03 ; RSH maïs le 15/03.

- © Terra

Mes DroníImages, pour des apports díazote au plus juste

Adapter au mieux ses apports d’azote au potentiel de l’année est l’objectif que vous propose le service Mes Dron’Im@ges. En un vol, un drone muni de capteurs analyse vos cultures (biomasse et nutrition azotée) et vous restitue un conseil dans la semaine sous forme de cartes de modulations.

Sur céréales l’outil évalue l’intérêt d’un 3e apport d’azote (un des déterminants de l’atteinte de l’objectif de rendement et du taux protéique). Sur colza, il réajuste la dose prévue par le plan de fumure selon l’azote absorbé en hiver. L’outil permet de moduler l’apport par zone selon l’hétérogénéité de la parcelle. De 16 à 9 €/ha selon la surface.

 

Votre conseiller :

- en chambres d’agriculture : Louis-Marie Léopold au 02 97 74 10 25

- à BCEL Ouest : Laurent Alix au 0 810 56 29 22

- à Eilyps : Hervé François au 02 99 60 67 06

- Coop Garun Paysanne : Fabrice Peran au 02 96 50 40 30.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui