Terra 27 octobre 2016 à 08h00 | Par Hélène Bonneau

Surfer sur la crise : des conseils avisés

C'est avec une affiche pleine de légèreté et d'audace que l'invitation aux agricultrices d'Ille-et-Vilaine avait été lancée pour apprendre à "surfer sur la crise". Une journée départementale qui mise sur la convivialité mais aussi sur des solutions très concrètes aux problèmes du quotidien qui, s'ils ne sont pas uniquement féminins, sont souvent plus faciles à aborder en comité restreint.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Terra

La journée des agricultrices d'Ille-et-Vilaine a remporté tous les suffrages avec plus de 100 participantes très enjouées et en attentes d'échanges et de convivialité. De tous âges mais exerçant toutes le métier "multi-tâches" d'agricultrices, ces femmes se sont interrogées sur "la bonne façon" de surmonter la crise pour soi et pour ses proches. Une journée riche où la théorie a vite laissé place à la pratique. Chacune a pu s'exprimer spontanément sur ses difficultés, ses facultés d'écoute et sa capacité ou non à laisser les problèmes à la porte de la maison. "Evoquer la crise agricole nous semblait indispensable", explique Nathalie Marchand, présidente de l'association agriculture au féminin. "Notre choix est toujours lié à l'actualité. La crise est un vrai sujet où les femmes sont souvent en première ligne des difficultés économiques au vu de leur rôle dans la comptabilité et la gestion administrative de l'exploitation".

Pas de tabou

C'est très spontanément que ces femmes se sont exprimées et ont questionné Manuella Lemarié Dolédec, coach familial invitée pour l'occasion, venue délivrer des conseils pratiques. "C'est très dur de ne pas prendre pour soi les problèmes de ceux qu'on écoute ", "parfois il n'y a pas de solutions sur le moment", "j'ai du mal à trouver le sommeil"... sont autant de reflexions partagées entre agricultrices présentes et la coach qui insiste "quand on écoute quelqu'un dans la tristesse, c'est essentiel de laisser de la distance". Le besoin d'être entendu dans sa souffrance, dans sa colère est normal et fréquent. Or, pour la personne qui la reçoit, encore faut-il avoir les bonnes méthodes pour pouvoir l'entendre, l'accueillir sans se perdre. "Si c'est difficile d'écouter, il est possible de visualiser un bol devant soi où tous les soucis se déversent afin de ne pas les prendre pour soi", propose la coach. Un exercice de visualisation qui peut permettre de faire la part des choses. D'autres petites astuces sont distillées comme le fait de ne pas poser ses mains sur les épaules pour consoler mais plutôt au niveau de la taille, pour soutenir dans l'épreuve sans s'imposer... L'autre conseil est d'écouter sans juger, sans donner de conseils. Manuella Lemarié Dolédec prévient  : "les personnes qui se confient ne sont pas à la recherche de solutions mais d'une écoute. Le temps de la confidence n'est pas celui de la recherche de solutions, c'est un temps qui vient après. Il faut le respecter". Les femmes se sentent souvent plus interpellées par les situations de détresse de par leur qualités d'écoutes parfois plus naturelles, mais elles peuvent aussi ressentir l'envie de s'épancher auprès de leurs collègues ou maris.

Pensées positives

Après avoir reçu des confidences parfois lourdes à porter, la coach conseille vivement aux femmes de l'assistance de s'endormir avec des pensées positives en tête. Elle leur suggère aussi de noter sur un petit carnet "les trois kifs de la journée". "Développer sa capacité à regarder les moments agréables de la vie et à dire Merci apporte beaucoup de sérenité", affirme Manuella Lemarié Dolédec. "Et s'il n'y a rien de fantastique dans la journée ?", s'interroge une participante. "Relisez celles de la veille !". C'est avec tous ces conseils en tête après une petite pause conviviale que la section s'est quittée. "Nous nous accordons une seule journée par an, c'est peu mais c'est important", estime Nathalie Marchand qui précise que, pour certaines femmes, "c'est une occasion spéciale pour sortir de l'exploitation et s'accorder du temps pour soi sans culpabiliser".

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui