Terra 09 juin 2016 à 08h00 | Par Claire Le Clève

Tech&Bio : la boîte à outils pour tous

Après deux ans de préparation et une mobilisation sans précédent des chambres d'agriculture de Bretagne, la fréquentation du rendez-vous Tech&bio, avec ses 2 500 participants, démontre l'intérêt collectif suscité par la bio, ses solutions techniques alternatives, innovantes et transposables. Une boîte à outils où chacun, en bio ou pas, aura pu piocher.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
2 500 personnes ont pioché au rendez-vous Tech&bio des techniques et références accessibles, y compris à l'agriculture conventionnelle.
2 500 personnes ont pioché au rendez-vous Tech&bio des techniques et références accessibles, y compris à l'agriculture conventionnelle. - © Terra

9h30, mercredi 1er juin. Alors que les premiers bus d'étudiants arrivent à la station expérimentale de Kerguéhennec, à Bignan (56), et que les techniciens des chambres d'agriculture, polo rose fuschia sur les épaules, s'affairent sur les ateliers, Patrice Le Penhuizic, président du groupe permanent de l'agriculture bio au sein de la chambre régionale, avance prudent. "Si nous enregistrons 1 500 entrées, ce sera bien". L'enjeu est important, multiple. "Nous voulons apporter des réponses aux producteurs, à tous, qu'ils soient en agriculture bio ou non, à ceux qui sont à la recherche de solutions performantes et innovantes. Ce rendez-vous est porteur de solutions", précise-t-il, sans omettre de citer une démarche s'inscrivant dans le plan ambition bio 2017.

"Ouvrir la bio à tous"

À l'heure des comptes, le lendemain soir, plus de 2 500 participants avaient parcouru les huit pôles dédiés, village des partenaires et salle de conférence compris. Autre enseignement sur l'intérêt suscité , "la moitié des agriculteurs présents n'étaient pas en bio, c'était notre challenge", note Aude Audoin, chargée de mission sur la bio. "Nous avons eu un public très varié avec beaucoup de jeunes sur des projets d'installation, en légumes notamment, des gens curieux et motivés, portés par un état d'esprit de compréhension et d'amélioration de leurs techniques. Il y a eu de très bons échanges avec les responsables d'ateliers", se réjouit la coordonnatrice. Ce pari de faire découvrir un concentré d'innovations et de pratiques est donc réussi. Car l'ambition était avant tout de décloisonner et de tisser des passerelles. "Quand nous avons fait acte de candidature, on ne pensait pas que l'engouement allait être tel pour la bio et que le nombre de conversions allait être à ce niveau. Le boom de 2015 se poursuit", constate Patrice Le Penhuizic, producteur de lait à Lauzach.

Rendez-vous fédérateur

Car pas de doute, si le contexte reste difficile, "il y a cet état d'esprit de réduire les intrants tout en restant performants", estime pour sa part, Laurent Kerlir, à la tête de la chambre d'agriculture du Morbihan. Un devoir par rapport au plan Ecophyto 2, "il y a en bio des éléments transposables au conventionnel, de vraies réponses par le désherbage mécanique, la recherche de semences hybrides...". Basé sur de solides assises techniques, avec pour fil conducteur l'autonomie protéique, "tout le monde peut trouver des choses à prendre sur ce rendez-vous", enchaîne Anne Audoin désignant un salon véritable "boîte à outils", accessible et où chacun aura pu piocher. Car "l'appui à tous les agriculteurs et le transfert des connaissances, c'est notre rôle", renchérit Jacques Jaouen, président de la chambre régionale d'agriculture, "tant mieux si il y a des conversions en bio, tant mieux si ça se développe. On ne veut pas de catégories. C'est l'agriculture dans son ensemble et c'est comme cela qu'on s'en sortira".

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui