Terra 13 septembre 2018 à 08h00 | Par Arnaud Marlet

Terres de Jim embarque le public... et sonde les politiques

Avec plus de 100 000 visiteurs annoncés, les Jeunes Agriculteurs ont réussi leur pari : faire de Javené la plus belle vitrine possible de l'agriculture bretonne et française et de ses savoir-faire.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le ministre de l'agriculture a participé à une chaîne de don au profit de Solaal.
Le ministre de l'agriculture a participé à une chaîne de don au profit de Solaal. - © Terra

"Les Jeunes Agriculteurs d'Ille-et-Vilaine ont effectué une nouvelle performance pour cette édition 2018 qui fut un moment radieux pour tous les jeunes agriculteurs et le public. Le travail accompli est considérable. Ces jeunes femmes et hommes savent créer des événements de grande ampleur captant des dizaines de milliers de personne, à la fois pédagogique et festif pour partager leur passion. C'est une grande fierté pour moi en tant que président. Voilà la preuve d'un véritable savoir-faire et la détermination qu'ont les paysans à sensibiliser le public sur la réalité de notre métier, la passion qui nous habite", déclarait Jérémy Decerle, président national des JA à l'heure de clôturer ses trois jours de fête.

Montrer la réalité des métiers agricoles, en faire la promotion et assurer son attractivité, tel est bien l'objectif premier de Terres de Jim. Mais ce rendez-vous national est aussi l'occasion de faire passer des messages politiques.

"Je serai fier d'accueillir le ministre Stéphane Travert et je m'adresserai aussi à lui en cette rentrée syndicale marquée par les discussions compliquées autour d'un projet de loi fondamental (Loi sur l'alimentation), qui butte pourtant sur des postures que j'ai bien du mal à comprendre", avait prévenu vendredi Jérémy Decerle, président de JA national lors de l'inauguration de Terres de Jim. Dimanche, Stéphane Travert s'est bien rendu sur le site de Terres de Jim à Javené, après avoir été inauguré Ouestmin, usine de fabrication d'aliments minéraux pour ruminants à St-Sauveur-des-Landes, grâce à un partenariat européen entre Agrial et Vilofoss, filiale du groupe coopératif danois DLG.

 

Un marathon pour le ministre

"Nous risquons de désapprouver le projet de loi EGalim qui vient. Nous avons un mal fou à comprendre les arguments qui nous sont opposés. Nous demandons que des indicateurs neutres et fiables permettent de construire le prix", a rappelé Jérémy Decerle au ministre de l'agriculture. "La transformation issue des EGA, traduite dans le projet de loi ne peut se faire que par vous et avec vous. Aidez-moi à vous aider !", lui a répondu Stéphane Travert. Le ministre s'est ensuite lancé dans un marathon de tour des stands sur le site, passant par les chambres d'agriculture de Bretagne, la FNSEA, le Crédit agricole... Au préalable, il avait rendu un hommage appuyé à Jean-Michel Lemétayer, à l'initiative de la création de Solaal, association de don alimentaire qui a réalisé une collecte de produits périssables et invendus avec les Jeunes Agriculteurs lors des Terres de Jim, pour venir en aide aux personnes démunies tout en luttant contre le gaspillage alimentaire.

"Rien de tout cela n'aurait été possible sans la volonté indéfectible de 1100 bénévoles qui ont fait un travail admirable et accueilli comme il se doit le public. Et ce sont enfin nos partenaires qui ont scellé notre succès", s'est pour sa part félicité Olivier Sourdin, président du comité d'organisation.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui