Terra 24 juillet 2014 à 08h00 | Par Propos recueillis par Lucie De Castro

Tour d'horizon des problématiques environnementales

La FDSEA22 continue son action pour sortir quatre bassins versants contentieux du dispositif. Sylvain Héry, président de la section environnement, explique la situation et communique sur les sujets importants portés par le syndicat comme le nouveau SDAGE ou encore l'interdiction d'épandage de pesticides à moins de 200 mètres de certains lieux publics.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © H.B

Où en est le dossier des bassins versants contentieux ?

Sylvain Héry. Il y a du nouveau sur ce front car l'état a transmis la demande à Bruxelles. Un argumentaire a été soumis afin de sortir les quatre bassins versants qui sont en dessous de 50mg de nitrate/l depuis plus de trois ans. Il s'agit de l'Urne, le Haut Gouessant, Arguenon, Guindy. On a bon espoir de les sortir avant la fin de l'année pour la nouvelle saison. Les deux autres, Ic et Bizien,ne sont pas encore sortables. Il restent au dessus mais on plaide pour une évolution du dispositif BVC qui n'est pas en phase avec le plan algues vertes. Le dispositf BVC impose une limite stricte sans lien avec l'agronomie alors que le plan algues vertes prend enconsidération ces aspects. On demande un basculement vers des limitations plus logiques et plus acceptables.

Si le dossier n'avance pas, que va t-il se passer ?

S.H. Cela fait trois ans que les choses n'avancent pas. Si nous n'obtenons pas gain de cause, nous sommes prêts à actionner tous les leviers en notre pocession, y comprit juridique. Les mesures devraient s'estomper d'elles-même mais ce n'est pas le cas. Par exemple, le bassin du gouessant est en dessous du seuil depuis 6 ans et il n'a reçu aucune compensation financière. Ce n'est pas normal. Il faut sortir de cette injustice.

Des évolutions sont prévues sur le SDAGE, quelle analyseen faîte-vous ?

S.H. Le SDAGE, schéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux, est en réécriture. La demande est de suspendre les travaux car le comité de bassin a été largement renouveler lors des élections. Les élus vont devoir signer un texte auquel ils n'ont pas participé. Les travaux sont donc suspendus jusqu'à la rentrée, le temps que le président du comité soit réélu. La FDSEA22 va se charger de sensibiliser et d'expliquer les tenants et aboutissants du dossier. Une attention particulière sera portée sur les captages stratégiques issus du grenelle de l'environnement et inscrit dans le SDAGE. Leur nombre va passer de 7 à 17. On est vigilant et inquiet en raison de l'absence de visibilité sur le périmètre concerné et sur les conséquences de cette augmentation. Une réunion est prévue en septembre pour sensibiliser les élus cantonnaux sur ce point là.

Comment vous positionnez-vous sur l'épandage de produitsphytosanitaires ?

S.H. Le projet d'interdiction d'épandage des produits phytosanitaires a été voté à l'assemblée. Les habitations ne sont plus concernées. Dans le cas contraire, 2/3 de la surface de la Bretagne auraient été impactés. La nouvelle mouture comprend uniquement les hôpitaux, les crèches, les écoles et les maisons de retraite. Heureusement,des dérogations sont possibles sous réserve d'utiliser des antidérives, des haies...Mais la brèche est ouverte et nous craignons une évolution vers un élargissement des bâtiments concernés. Ceci dit, le texte semble moins contraignant que ce qu'il aurait pu être.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes