Terra 01 avril 2016 à 08h00 | Par Céline Bessou, Frédéric Guy et Agnès Loisel Chambre d’agriculture 35

Travail du quotidien : observer pour optimiser

Peut-on évaluer son confort de travail à travers le regard des autres ? Peut-on améliorer ses pratiques grâce aux conseils du groupe ? Trois groupes lait et vaches allaitantes des Geda, animés par les conseillers d’entreprise du service élevage de la chambre d’agriculture ont souhaité répondre à ces questions. Devant l’œil de la caméra, ils se sont mis en scène dans leurs élevages respectifs. Retour sur images chez Mickaël, Aurélien et Julien.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pas de changements extraordinaires mais quelques aménagements ont déjà rendu le travail du quotidien un peu plus confortable.
Pas de changements extraordinaires mais quelques aménagements ont déjà rendu le travail du quotidien un peu plus confortable. - © Terra

Le scénario pédagogique est bouclé. Les conseillers ont chargé la caméra et chaussé les bottes. Rendez-vous est donné sur l’exploitation au lever du jour pour suivre chaque éleveur sur ses tâches d’astreinte quotidiennes, filmer les gestes et mesurer les déplacements des uns et des autres. La traite, les veaux, la préparation et la distribution des fourrages et des concentrés, le raclage, le paillage, la surveillance. Rien, pas le moindre détail n’échappe à la mémoire de la caméra. Tout est dans la boîte pour le groupe qui peut à présent se livrer à ses commentaires. Tout y passe. Chacun donne son avis sur l’ergonomie, la sécurité, l’efficacité et la pénibilité des tâches. Chacun délivre ses conseils sur ce qui pourrait être amélioré : déplacer l’auge pour ne plus devoir enjamber la barrière en allant la remplir ; ôter un élément de contention qui gêne la circulation et les manœuvres des tracteurs ; positionner le lieu de stockage des aliments concentrés au cœur du corps de ferme : le point central ; aménager un parc d’attente devenu trop petit et peu fonctionnel ; repenser l’implantation d’un futur bâtiment… Notons au passage que le groupe aura pu dénombrer pas moins de 150 pelletées d’aliment distribuées manuellement matin et soir chez Mickaël, 2,6 km parcourus en 1h30 chez Aurélien ou bien encore 21 seaux d’une dizaine de kilogrammes transportés par Julien.

Astuces et bonnes idées

Mais une évaluation n’a pas de sens si on ne s’attache pas qu’à ce qui pèche. Car force est d’admettre aussi qu’astuces et bonnes idées sont à prendre chez chacun de nos acteurs : une brouette ingénieusement reconvertie en taxi à lait, des cuvettes juste assez basses pour faciliter la buvée des petits veaux et parfois des choses toutes simples qui facilitent le quotidien : un contenant qui sert de mesure pour les concentrés, un tuyau branché sur l’arrivée d’eau pour remplir un bidon (plutôt qu’une bouteille), …

Deux mois plus tard, que sont-ils devenus ? Pas de changements extraordinaires. Mais quelques aménagements ont déjà rendu le travail du quotidien un peu plus confortable : l’aliment n’est plus servi à l’auge chez Mickaël : les quatre tours de brouette sont remplacés par un mélange avec les aliments distribués par la désileuse. La ration semi-complète n’a pas détérioré les résultats du troupeau. Julien a pris bonne note des conseils distillés par ses collègues pour sa nouvelle stabulation et le réaménagement de l’ancienne.

Des solutions existent pour faciliter le travail d’astreinte dans l’élevage. Il suffit parfois d’observer le fonctionnement de l’exploitation pour se rendre compte que des changements d’habitudes ou quelques adaptations, même mineures, peuvent grandement améliorer la situation. Le regard porté par les autres éleveurs sur les pratiques et les équipements, de même que le choix d’équipements adaptés, peuvent contribuer à l’amélioration du travail d’astreinte.

Les acteurs ont joué le jeu. Les spectateurs ont fait valoir leur regard extérieur et délivré leurs césars. Le film n’est pas fini. La saison 2 nous dira quel confort de travail et combien de temps auront gagné les premiers et leurs collègues en valorisant le fruit du travail en groupe.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes