Terra 14 décembre 2017 à 08h00 | Par Arnaud Marlet

Triskalia et le groupe d'aucy en route vers une fusion

Ce mardi 12 décembre, les groupes d'aucy et Triskalia ont annoncé à l'hôtel de région de Bretagne, à Rennes, leur intention d'unir leurs coopératives. Si les adhérents valident le projet en juin prochain, une fusion peut être envisagée d'ici 2020.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Dominique Ciccone, directeur général Triskalia, Georges Galardon, président Triskalia, Loïg Chesnais-Girard, président de la région Bretagne, Serge Le Bartz, président d'aucy, et Alain Perrin, directeur général d'aucy.
De gauche à droite : Dominique Ciccone, directeur général Triskalia, Georges Galardon, président Triskalia, Loïg Chesnais-Girard, président de la région Bretagne, Serge Le Bartz, président d'aucy, et Alain Perrin, directeur général d'aucy. - © Terra

"Cela fait trois ans que l'on travaille sur le sujet et les discussions se sont accélérées à partir de juillet dernier", confie Georges Galardon, président de Triskalia, lors du point presse organisé mardi 12 décembre pour officialiser le projet d'union des deux groupes. Et d'ajouter : "Tout seul, on va plus vite, mais ensemble on va plus loin et, avec ce projet, c'est toute l'agriculture bretonne qui est en mouvement". Si le modèle agricole breton est fondé sur la polyculture élevage, l'évolution des pratiques culturales et technologiques offrent des perspectives nouvelles de pilotage des exploitations pour les agriculteurs. C'est un des enjeux auxquel ce nouveau projet agroalimentaire coopératif breton entend répondre. "La création de valeur pour nos adhérents passe par la transformation de produits, de l'innovation, et avec cette union nous serons en mesure d'avoir une stratégie de portefeuille de marques qui répondra à la segmentation attendue par les consommateurs", estime Alain Perrin, directeur général du groupe d'aucy. Un discours auquel adhère le directeur général de Triskalia, Dominique Ciccone, qui a mis en avant l'évolution des attentes des consommateurs : "notre couverture territoriale permettra de répondre à toutes les attentes et si nous étions concurrents sur le terrain, nos valeurs coopératives d'engagement, de solidarité et de proximité convergent."

Un chiffre d'affaires de 5 milliards en 2025

Avec cette union, la nouvelle entité représentera 9 000 salariés et 25 000 agriculteurs. De quoi en faire un leader mondial de l'agroalimentaire. "Le chiffre d'affaires consolidé de l'union des deux coopératives représente 3,1 milliards en 2016, avec une ambition de 5 milliards d'euros en 2025", confie Serge Le Bartz, président du groupe d'aucy. Un des moyens d'y parvenir sera le développement des activités à l'international.

Loïg Chesnais-Girard, président de la région Bretagne, a salué "ce jour historique pour l'agriculture bretonne et la volonté de ces coopératives d'aller de l'avant, de surmonter les difficultés et la volonté d'innover". Cette union marque en tout cas une nouvelle page dans l'histoire de la coopération bretonne déjà riche en rapprochements et rachats.

À propos de Triskalia

Groupe coopératif agricole et agroalimentaire, Triskalia fédère 16 000 agriculteurs et emploie quelques 5 000 salariés. Il intervient dans 3 grands métiers : l’agriculture (lait, porc, bovins, volailles, œufs, céréales, légumes), l’agroalimentaire (légumes surgelés, volailles, produits laitiers…) et la distribution (enseignes Magasin Vert et Point Vert). Il est issu de la fusion, en 2010, de Coopagri Bretagne, Eolys et la Coopérative des Agriculteurs du Morbihan.

Ce groupe coopératif polyvalent, dont le siège est basé à Landerneau (29) réalise un chiffre d’affaires annuel de 1,9 milliard d’euros et compte 35 sites industriels dont 2 en Espagne.

Ses produits sont commercialisés en France et à l’international sous les marques Paysan Breton, Régilait, Mamie Nova, Ronsard, Prince de Bretagne.

Triskalia compte 200 magasins en Bretagne, à destination des agriculteurs et des particuliers (jardineries Magasin Vert, magasins Point Vert, Terranimo, Triskalia, Cultivert...).

 

À propos de d'aucy

Le groupe d’aucy - qui se nommait Cecab jusqu'en 2015 - dont le siège est à Theix dans le Morbihan est un groupe agroalimentaire coopératif organisé autour de 4 branches (agriculture, légumes et plats cuisinés de longue conservation, œufs et viande) et de deux filières complètes, les légumes et l’œuf. Autour des coopératives Cecab et Coop de Broons, il rassemble 9 000 agriculteurs adhérents sur les 4 départements bretons. Le groupe emploie plus de 4 000 salariés et réalise un chiffre d’affaires de 1,2 milliard d’euros. Il compte 28 sites industriels en France, en Hongrie et en Espagne et réalise 30 % de son chiffre d’affaires à l’international.

La distribution des produits du groupe est effectuée dans plus de 50 pays à travers le monde (GMS France et Europe, B2B, restauration hors domicile).

Son portefeuille de marques est composé de 3 marques nationales (d’aucy, Cocotine, Globus) et des marques régionales et/ou spécialisées (Jean Nicolas, Maingourd, d’aucy bio).

Le groupe est numéro 1 français en légumes appertisés et en ovoproduits, et numéro 1 européen en lardons.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui