Terra 05 décembre 2018 à 14h00 | Par Paul Jégat

"Trop, c'est trop", le président de la FNP exprime la colère des éleveurs de porcs

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Terra

Dénonçant "un véritable lynchage des éleveurs français, et en particulier les éleveurs de porcs" suite aux différentes diffusions d'images par des organisations anti viande et après la parution d'une liste de "fermes usines", Paul Auffray, le président de la FNP (Fédaration nationale porcine) évoque dans une lettre ouverte "un réel harcèlement de la profession qu'affrontent les éleveurs". Le président de la FNP pointe ainsi des individus qui "se permettent de pénétrer sur des propriétés privées en toute impunité ou de traiter les éleveurs comme des criminels sur la place publique. Et pour quel crime ? Celui de ne pas représenter le modèle d’élevage (ou de non-élevage) qui répond à l’idéologie de ces associations. Car c’est bien de l’idéologie dont il s’agit". "Ce que ces associations bafouent, ce sont des élevages autorisés à produire, dans le respect des normes... pas des criminels ! Ce sont des personnes qui font juste leur métier, et qui le font bien, avec passion". Pour lui, "les éleveurs doivent se protéger des intrusions et sécuriser au maximum leurs exploitations. Ils doivent aussi, avec l’appui de leurs FDSEA et JA départementaux, alerter leurs élus, maires, conseillers généraux, députés... qui ne peuvent plus laisser faire de tels agissements. Si le silence du Gouvernement reste assourdissant malgré toutes nos interpellations, les élus locaux doivent réagir". Et de conclure : "Nous étudions de notre côté au national les recours possibles et mettrons tout en œuvre pour que cesse ce climat délétère et malsain".

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui