Terra 17 janvier 2018 à 17h00 | Par Chantal Pape

Turbulences à la section laitière de Triskalia

Élus il y a deux ans et demi, Roger Laurent et Stéphane Riou viennent de démissionner de leurs postes de président et vice-président de la section laitière de Triskalia. Explications.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Respectivement président et vice-président de la section laitière de Triskalia, Roger Laurent (à gauche sur la photo) et Stéphane Riou ont démissionné le 31 décembre dernier.
Respectivement président et vice-président de la section laitière de Triskalia, Roger Laurent (à gauche sur la photo) et Stéphane Riou ont démissionné le 31 décembre dernier. - © Terra

"Il y a deux ans et demi, nous avons été élus pour un mandat bien précis. Mais nous n'y sommes pas parvenus". C'est non sans une certaine amertume que Roger Laurent, président de la section laitière de Triskalia, et Stéphane Riou, vice-président, reviennent sur les raisons qui les ont poussé à démissionner, le 31 décembre dernier.

Petit retour en arrière : nous sommes au début des années 90 quand Even, Coopagri Bretagne, devenu depuis Triskalia, et Terrena décident de créer un bureau de vente commun pour leurs produits laitiers. Forts du succès de l'opération, ils décident d'aller plus loin et, quelques années plus tard, ils mettent en commun leurs outils de transformation. Seul hic :
si le prix de base est le même pour tous les livreurs, chaque coopérative décide, en fin de campagne, des ristournes à effectuer à ses adhérents. Et, au fil du temps, l'écart se creuse entre producteurs Even et Triskalia, ce qui ne manque pas d'agacer ces derniers.

"Quand nous avons été élus à la tête de la section laitière, nous nous étions engagés à faire évoluer la situation", expliquent Roger Laurent et Stéphane Riou. En deux ans et demi, les deux hommes n'ont pas ménagé leur peine, échangeant tour à tour avec les responsables des deux coopératives pour une éventuelle solution. "Mais, malgré de nombreux scénarios échafaudés par les uns ou les autres, aucun n'a pu aboutir". Et la goutte d'eau qui a fait déborder le vase fut l'annonce de la fusion Triskalia D'aucy. "Je n'étais même pas au courant des discussions, alors que j'étais président de la section laitière et que je siégeais au conseil d'administration de la coopérative", tempête Roger Laurent. Un rapprochement qui ne le dérange pas, "j'ai voté pour", mais qui fige les discussions avec Even. "Nous n'avons senti aucune volonté de faire bouger les lignes. C'est sur ce constat d'échec que nous partons". En espérant cependant que leur coup de gueule serve au moins à donner "plus de poids" à la nouvelle équipe qui vient d'être élue à leur place.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui