Terra 04 juin 2015 à 08h00 | Par E. Lecorre

Un joli brin de Fillette

Le National Normand 2015, à Saint-Brieuc dans le cadre du salon agricole Terralies, marquera les esprits par le haut niveau de qualité des animaux en concours, notamment des catégories "jeune". Fillette, de l'EARL Tessier en Eure-et-Loir, décroche le titre de grande championne.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Grande championne du National Normand à St-Brieuc, prix d'honneur des vaches adultes en lactation et meilleure mamelle adulte : Fillette à l'Earl Tessier (28) a décroché les honneurs. (© terra) Meilleure laitière adulte : Biotine à Gilles Lambard (35) Meilleure fromagère : Cartouche à Dominique Lechat (50) Meilleure bouchère : Festive à l'Earl Thébaud Briand (44) Prix d'honneur des vaches adultes en gestation : Dacodac à l'Earl de St René (22). Prix d'honneur des jeunes vaches en gestation : Harmonie à l'Earl Martin (22). Grande championne, prix d'honneur des vaches adultes en lactation, meilleure mamelle adulte : Fillette à l'Earl Tessier (28) Meilleure laitière Avenir : Eclipse à Jean-Michel Jéhan (22) Meilleure mamelle jeune : Gamine au Gaec de la Lamberdière (50) Prix d'honneur des jeunes vaches en lactation : Frontière au Gaec de la Pièce Ferrée (72) Championne Espoir, meilleure mamelle Espoir: Halanbick au Gaec de la Morlais (35) Prix d'élevage : Colette Lequertier (50) Meilleure lot de mamelles : 1er, Ille-et-Vilaine Challenge interdépartemental : 1er, Manche

Samedi, fin d'un concours marathon riche en émotions qui aura duré plus d'une journée. Du vendredi 29 au samedi 30, un vrai festival de qualité, bien commenté, bien enchaîné. Réunis pour le bouqet final, les trois juges sont tombés d'accord : Fillette de l'EARL Tessier, fille d'Upérisse sur Singleton, venue d'Eure-et-Loir, remporte le titre de grande championne du National Normand 2015. Mickaël Barbier, chargé du jugement dans la catégorie adulte, l'avait classée meilleure mamelle adulte puis prix d'honneur des vaches adultes en lactation avec 8 418 kg de lait standard produit en 3e lactation."C'est une vache très solide sur le dessus, avec un dos rectiligne. Très solide dans ses aplombs aussi. C'est une vache complète, pleine d'avenir", commente Mickaël Barbier, juge-éleveur dans la Manche. Côté jugement, une attention particulière a été portée sur la qualité des aplombs, comme un fil conducteur ce critère a émaillé les commentaires des juges. "Fillette n'est pas une vache surdimensionnée. Dans le concours, il y a des grandes vaches, moi je fais attention à la qualité de l'aplomb. Même si la génétique est excellente, la qualité des pattes fait tout", poursuit le juge. Même rigueur dans les propos des juges Jérôme Merle du Cantal dans la catégorie vache tarie et Roland Paumier d'Ille-et-Vilaine, dans la catégorie jeune vache en lait, lequel évoque aussi les membres et les attaches de la mamelle. "L'enjeu est d'avoir une vache fonctionnelle qui revêle".

Halanbick, une vache pleine de promesses
214 animaux en concours, 150 élevages présents : dans ce concours riche en disctinction, les éleveurs bretons n'ont pas démérité. Les Bretons ont raflé les prix spéciaux de la meilleur mamelle Espoir au Gaec de la Morlais (35) ; la meilleure laitière Avenir à Jean-Michel Jehan (22; la meilleure laitère adulte à Gilles Lambard (35). Le titre de championne Espoir est allé au Gaec de la Morlais (35) à Halanbick ; le prix d'honneur des jeunes vaches en gestation à l'Earl Martin (22) et le prix d'honneur des vaches adultes en gestation à l'EARL de Saint-René (22). Sur 22 prix de section, neuf premiers prix de section sont bretons ; six deuxième prix de section et huit troisième prix de section. A suivre une jeune vache très prometteuse Halanbick, une fille de Uvray sur Rouky, "une vache qui à elle seule refl ète tous les progrès du schéma de sélection normand sur 2 postes notamment, l'attache de la mamelle et la solidité des aplombs", conclut Roland Paumier.

La Normande tête d'affiche
Dans un territoire dominé par la Prim'holstein, la Normande a fait le buzz à Saint-Brieuc. Devant le public, la qualité des animaux a fait reculer les préjugés, estiment les organisateurs. "Samedi, le niveau des jeunes animaux était particulièrement élevé, les autres races l'ont vu", commente un éleveur. "L'image de la Normande avec la qualité de ce concours a marqué les esprits", appuie Philippe L'Anthoën de l'OS Normande.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui