Terra 08 juin 2019 à 14h00 | Par Claire Le Clève

Un marché du bois porteur

Fransylva Forestiers Privés du Morbihan, s’est réuni le 24 mai dernier à Guémené sur Scorff. A la faveur de son assemblée générale, les sujets d’actualités ont été passés en revue, dans un contexte porteur du cours des bois dont l’indice a bondit l’an passé de 8 %.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Lors de l'assemblée générale de Fracesylva 56,  le 24 mai dernier à Guéméné sur Scorff
Lors de l'assemblée générale de Fracesylva 56, le 24 mai dernier à Guéméné sur Scorff - © CLC

 

Cette année, c’est dans le nord-ouest du département que Francesylva Morbihan tenait
son assemblée générale où propriétaires se sont mobilisés autour des trois
temps fort de la journée.

Après le traditionnel rapport moral et la synthèse des activités de l’année écoulée un
focus a rappelé aux participants les principales actions de communication engagées
depuis la dernière assemblée générale. Les deux manifestations phare de l’année ayant
été le retour de Francesylva Morbihan au Salon de l’Agriculture avec une journée dédiée à la
Bretagne, puis la journée internationale de la forêt le 23 mars à Molac.

Après la partie statutaire, les exposés ont porté le cours des bois, soutenu par un marché très porteur (lire encadré) et sur « la chasse et la biodiversité. L’après midi, une sortie sur le terrain a permis à chacun d’échanger et de partager sur les bonnes pratiques sylvicoles.
Par ces actions, Francesylva Morbihan souhaite mobiliser les forestiers privés du Morbihan et leur apporter une offre de services adaptée qui réponde à leurs attentes.



un contexte très demandeur pour le marché du bois a fait bondir l'indice de 8% en 2018,
un contexte très demandeur pour le marché du bois a fait bondir l'indice de 8% en 2018, - © Claire Le Clève

Marché porteur

Dans un communique Francesylva soulignait en avril dernier qu’un contexte très demandeur pour le marché du bois a fait bondir l'indice de 8% en 2018, (dépassant le maximum constaté en 2007), avec un prix de 66 €/m3 en 2018 contre 61 €/m3 l’année précédente.Cette nouvelle progression de l’indice général, ainsi que l’importance des volumes offerts en chêne, douglas, épicéa et pin maritime, confirment la forte activité en 2018, notamment dans le bâtiment. Reste que la progression globale de l’indice en 2018 est soutenue par la quasi-totalité des marchés :

  • Poursuite de la hausse des feuillus, avec la nouvelle forte progression des prix du chêne dont la demande s’est accrue comme le peuplier qui retrouve enfin de l’attrait.

  • Marchés soutenus en résineux, tirés par le douglas, le pin maritime et l’épicéa de Sitka, les autres essences étant aussi bien orientées, hormis l’épicéa commun et le sapin en baisse.

  • Progression des bois d’industrie et d’énergie feuillus.

Référence annuelle pour toute la filière forêt bois, l'indicateur de l'Observatoire économique de l’interprofession nationale de la filière Forêt Bois décortique les mécanismes d’évolution des cours, aide à mesurer la performance de l’investissement forestier et permet aux gestionnaires et aux propriétaires de forêts de gérer leur patrimoine de manière avisée.

Eric de Jenlis/Claire Le Clève
Pour plus de renseignements : 02 97 46 22 69 ou par mail morbihan@fransylva.fr

L'indicateur 2019 du prix de vente des bois sur pied en forêt privée à télécharger sur franceboisforet.com

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui