Terra 19 septembre 2014 à 08h00 | Par Actuagri

Une exposition itinérante pour mobiliser candidats et électeurs aux élections MSA

À l’occasion des élections qui pourront se faire pour la première fois par voie électronique, en janvier prochain, la MSA organise une exposition itinérante pour dynamiser la campagne électorale et mobiliser candidats et électeurs. Elle était présentée cette semaine au Space.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Gérard Pelhâte, président de la MSA, présente au Space la première étape pour cette exposition qui voyagera sur une centaine de sites dans toute la France jusqu’en janvier. © Terra L’exposition "Campagnes en mouvement" retrace 65 ans d’actions mutualistes de la MSA, à partir de photos d’époque, d’archives et d’affiches. © Terra

À quelques semaines des élections à la MSA, du 12 au 27 janvier prochain, Jean-Paul Delevoye, président du Conseil économique et social et Gérard Pelhâte le président de la MSA, ont inauguré, le 8 septembre à Paris, l’exposition "Campagnes en mouvement" qui retrace 65 ans d’actions mutualistes de la MSA. Cette exposition itinérante qui voyagera dans toute la France sur une centaine de sites, jusqu’en janvier, vise à faire découvrir aux assurés et au grand public les moments forts de son histoire et les grandes avancées sociales qui ont marqué le monde agricole. Elle a surtout pour ambition, ainsi que l’a rappelé le président Gérard Pelhâte, de susciter des vocations de candidats aux élections pour poursuivre le combat engagé et de mobiliser les électeurs, le moment venu. "Ça donne un sens aux élections", a-t-il déclaré. Jean-Paul Delevoye a renchéri sur la nécessité du social, l’ADN de la MSA qui "contribue à l’épanouissement et au bien-être de l’individu" qui ne peut être dissocié de "la performance économique" dans une société devenue de plus en plus individualiste.

 

Nouveaux chantiers

Après la création de l’assurance vieillesse agricole en 1952, l’assurance maladie en 1961, la mise en place d’un régime d’assurance obligatoire pour les accidents des exploitants agricoles en 1972, la retraite complémentaire obligatoire pour les chefs d’exploitation agricole en 2003, puis plus récemment l’arrivée des indemnités journalières pour la maladie et les accidents de la vie privé, "l’heure n’est plus à l’ouverture de nouveaux droits", mais plutôt "à consolider et à adapter" ceux qui existent déjà, estime Gérard Pelhâte, même s’il considère que la "mise à niveau des agriculteurs" n’est pas encore totalement acquise et qu’il y a encore des actions à mener dans ce sens. En matière notamment d’incapacité maladie par exemple. "Les agriculteurs voient leur indemnité pour incapacité réduite de moitié à la fin des indemnités journalières", déplore le président qui souhaite que le régime agricole soit aligné sur celui des indépendants, plus généreux. Même si tout le monde considère qu’il y a là une véritable injustice, "le gouvernement n’a pas pris d’engagements en la matière", déplore-t-il. Le président souhaiterait également que le gouvernement ouvre le vaste chantier du financement de la protection sociale. Il estime, en effet, qu’il n’y aucune raison à faire supporter par le travail le financement des allocations familiales, comme celui de la santé d’ailleurs. Certes, le gouvernement a fait un premier pas dans ce sens, avec un allègement de 3 points des cotisations d’allocations familiales, mais il devrait aller plus loin, en sollicitant davantage l’impôt ou la CSG, estime le président qui ne sollicitera pas le renouvellement de son mandat en janvier prochain.

 

 

INFO :

www.electionsmsa2015.fr

www.msa-armorique.fr

www.msaportesdebretagne.fr

 

 

En chiffres :

25 000 délégués élus

tous les 5 ans

pour représenter 3 millions d’adhérents votants,

répartis en 3 collèges

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes