Terra 26 octobre 2018 à 15h00 | Par Chantal Pape

Une journée pour découvrir l'agriculture bio

Le salon La terre est notre métier, à Retiers (35) est trop loin pour que les élèves des lycées agricoles du Finistère s'y rendent ? Qu'à cela ne tienne, le Gab les a invités à découvrir l'agriculture bio à deux pas de chez eux, en exploitation le matin puis lors de conférences organisées au lycée agricole et forestier du Nivot, après un repas en commun. 100 % bio, bien sûr !

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Cette année, c'est au lycée agricole et forestier du Nivot 
que le Gab a organisé sa journée annuelle à destination de l'enseignement agricole.
Cette année, c'est au lycée agricole et forestier du Nivot que le Gab a organisé sa journée annuelle à destination de l'enseignement agricole. - © Terra

"Nous avons démarré en 2015". C'est en constatant que les lycées finistériens hésitaient à se déplacer au salon La terre est notre métier, à Retiers, que le Gab, le groupement des agriculteurs bio du Finistère a pris l'initiative d'une journée rien que pour eux. "4h30 de déplacement aller-retour, je comprends qu'ils tiquent, explique Landry Trétout, administrateur au Gab. Là, on leur propose d'aller visiter des exploitations au plus près de chez eux".


Lait, ovin, pommes ou fraises

Du maraîchage à Lennon, des ovins viande à Brasparts, des vaches laitières et de la transformation à Plonévez du Faou, des pommes, des fraises et des œufs à La Roche Maurice : le 19 octobre dernier, le panel des productions proposées à la visite était large et chaque classe a pu choisir ce qui l'intéressait. "Cette année, nous avons accueilli 340 personnes, se félicite Jérôme Le Pape, animateur technique au Gab. Des lycéens en provenance de Bréhoulou, Suscinio, l'Ireo de Lesneven et des maisons familiales de Ploudaniel et d'Elliant. Mais aussi une cinquantaine d'adultes en formation BPREA à Kerliver et à Saint-Ségal".


Comprendre le fonctionnement du sol

Après le lycée de l'Aulne, à Châteaulin, l'an passé, jeunes et moins jeunes se sont retrouvés aux alentours de midi au lycée agricole et forestier du Nivot. Après un repas en commun, place à des mini-conférences de 45 minutes. Là encore, les choix sont nombreux : soins aux animaux, entretien des cultures, installation et conversion en maraîchage. Et dans l'une des parcelles de la ferme, une fosse pédologique permet de mieux comprendre le fonctionnement du sol.

 

Rencontrer des professionnels

"Pratiquement tous nos étudiants ont un projet d'installation, à plus ou moins long terme, relate cette enseignante au CFA-CFPPA de Kerliver, venue avec une classe de 31 élèves en BPREA maraîchage bio. Nous participons donc tous les ans à cette journée du Gab, qui leur donne l'occasion de rencontrer des professionnels, de découvrir d'autres productions".

De son côté, "le Nivot veut s'ouvrir à des agricultures plurielles", souligne Cédric Troadec, son directeur, ravi que son établissement "serve de lieu de rencontre et d'échange pour tous ces jeunes. Nous y avons inscrit nos classes de Première STAV et de BTS productions animales. Et visites et conférences s'inscrivent tout à fait dans notre démarche pédagogique".

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui