Terra 01 mars 2018 à 16h00 | Par Chantal Pape

Vers une consommation plus ajustée et plus verte

Les tendances de fond qui traversent la société se sont largement exprimées à l'occasion du salon de l'agriculture. Comme un avant de goût de cette avalanche médiatique sur la relation agriculture-alimentation-consommation et pour aider les agriculteurs à mieux cerner le consommateur d'aujourd'hui et de demain, le Cerfrance Finistère a fait des nouvelles attentes des consommateurs le thème de ses assemblées locales. Le point avec Anne Bras.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Anne Bras, conseillère spécialisée, est intervenue lors des assemblées locales du Cerfrance Finistère, début février.
Anne Bras, conseillère spécialisée, est intervenue lors des assemblées locales du Cerfrance Finistère, début février. - © Terra

"En 2018, on repère quatre grandes tendances de consommation". Et Anne Bras, conseillère spécialisée à Cerfrance Finistère, de commencer par l'accélération de la diffusion des nouvelles technologies numériques. "Aujourd'hui, 93 % des Français de plus de 12 ans sont équipés d'un téléphone mobile, 82 % d'un ordinateur, 40 % d'une tablette". Les usages ne cessent de s'intensifier et de se diversifier. "En un an seulement, le nombre de consommateurs qui s'en servent pour effectuer leurs achats a grimpé de 5 %. Et ils sont 9 % de plus à y faire des démarches administratives ou fiscales".


Consommer moins mais mieux

Autre tendance de fond, la consommation est désormais davantage ajustée aux vrais besoins, quel que soit le niveau de budget. "On l'explique par une conjoncture incertaine, mais aussi par les progrès technologiques, qui permettent l'achat/revente par internet. Et par la perplexité du consommateur face à une profusion de l'offre", indique Anne Bras. Ils sont désormais 20 % à déclarer vouloir consommer autant mais mieux et 20 % à aller encore plus loin, en souhaitant consommer moins mais mieux.

 

Privilégier l'usage à la propriété

La consommation collaborative, troisième tendance de fond, va encore plus loin, en privilégiant l'usage à la propriété, l'innovation libre plutôt que brevetée... "Là encore, c'est internet qui a permis les échanges de biens et de services, le développement du covoiturage, le financement participatif... Une tendance qui renforce les liens sociaux mais qui dérégule l'économie, comme on l'a vu avec Uber ou Airbnb". Enfin, la conscience verte, plus développée en France que dans le reste de l'Union européenne, se traduit désormais dans les actes : tri sélectif des déchets, économies d'eau, achats bio... "Si 37 % des consommateurs avouent n'avoir pas modifié leurs comportements, cela veut dire que 63 % ont déjà engagé des changements !"


Les agriculteurs aussi...

À la fois producteurs et consommateurs, les agriculteurs n'échappent pas à ces tendances de fond, qui se traduisent concrètement dans leur quotidien. Les nouvelles technologies se développent à toute vitesse sur les exploitations, avec l'agriculture connectée, les robots qui traient, alimentent les vaches, désherbent... La consommation collaborative fait aussi son apparition, avec des sites internet d'échange ou de location de tracteurs et matériels agricoles. "On peut aussi considérer la Cuma comme une forme d'économie participative, indique Anne Bras. C'est un mouvement qui a été précurseur !"

Soucieux de proximité, le consommateur privilégie circuits courts et Amap, donnant l'opportunité à des agriculteurs toujours plus nombreux de se lancer dans la vente directe. "Et c'est aussi cette envie de consommation ajustée qui le pousse à se tourner vers le bio ou le sans OGM, les labels..." Et le veganisme ? Tendance de fond ou simple effet de mode ? "Pour le moment, c'est une tendance émergente, analyse Anne Bras. Difficile de prédire comment elle va évoluer. Mais je pense que c'est le flexitarisme, cette tendance à manger moins de viande, qui va se développer".

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui