Terra 17 janvier 2019 à 08h00 | Par Jean Dubé

Votre chambre d'agriculture engagée dans l'actualité des productions

Quelles sont les actions au quotidien des chambres d'agriculture, quels sont les sujets sur lesquels elles s'investissent ? À quelques jours maintenant de la clôture du scrutin des chambres d'agriculture, il est encore temps de passer en revue les différentes actions, à l'aide du bilan de mandature présenté en session régionale de décembre. Tour d'horizon de sujets tout-à-fait d'actualité.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les agriculteurs innovent, imaginent des solutions nouvelles, et les chambres d'agriculture sont à leurs côtés pour les accompagner dans cette recherche de la multi-performance. Ici une parcelle de maïs semée sans labours avec du tournesol et des haricots rame à Plabennec (29).
Les agriculteurs innovent, imaginent des solutions nouvelles, et les chambres d'agriculture sont à leurs côtés pour les accompagner dans cette recherche de la multi-performance. Ici une parcelle de maïs semée sans labours avec du tournesol et des haricots rame à Plabennec (29). - © Jean-Yves Porhiel

Maîtriser ses charges et dégager de la valeur ajoutée : en bio aussi

VRAI. La bio n'échappe pas au bon vieux principe que le premier argent gagné est celui qui n'est pas dépensé ! Les chambres d'agriculture accompagnent au quotidien 12 groupes d'échange en filière lait, porc, culture. 80 formations ont été développées pour travailler sur la maîtrise des charges en production bio. Une troisième station expérimentale en système laitier avec pâturage et robot de traite a été convertie à la bio en 2013 et produit des références utiles à tous les producteurs qu'ils soient bio ou non.

Actuellement en France, 1 exploitation sur 4 est engagée dans une production sous signe officiel de qualité (source Inao), 1 200 exploitations sont engagées dans une démarche de certification environnementale de niveau 2, 36 000 agriculteurs produisent en bio (2 695 en Bretagne), 1 exploitant sur 5 vend en circuit court et 25 % font de la vente directe. Cette recherche de valeur ajoutée, accompagnée d'une montée en gamme encouragée par les derniers États généraux de l'alimentation, ne fait pas oublier la mise en concurrence de plus en plus importante sur les produits bio. Les charges de production en bio à l'hectare sont supérieures par rapport au conventionnel de 400 à 500 € par ha. Une différence de coût due notamment au coût de la main d'œuvre. Et à ce niveau là les différences entre État sont encore plus importantes en bio qu'en conventionnel. Un élément essentiel au moment où la grande distribution a dépassé le cap des 50 % du marché de la bio en France.

 

48 formations à la multi-performance

VRAI. Produire plus et mieux en combinant performance économique (revenu), performance environnementale (préservation des ressources naturelles), et performance sociale (bien vivre son métier), voilà les grands éléments du concept de la multi-performance. 48 formations ont été menées avec les agriculteurs en 2017/2018 pour accompagner les groupes d'échange. L'enjeu est bien d'accompagner les transformations de l'agriculture vers l'agro-écologie et vers la durabilité des entreprises agricoles. Des mots ? Pas uniquement puisque les stations expérimentales, la recherche appliquée et les groupes de progrès tentent de proposer des solutions techniques alternatives aux pratiques conventionnelles. Les travaux sur la multi-performance illustrent aussi le changement d'approche dans l'accompagnement des professionnels, qui se traduisent par de l'observation, l'explication des phénomènes et des fonctionnalités offertes par les écosystèmes, et la formation.

 

Bien-être animal : produire des références

VRAI. Le bien-être animal n'est pas seulement un élément de débat sur les plateaux télé. Pour savoir de quoi l'on parle, pour créer des références et des données incontestables sur le sujet, des observations ont été mises en place dans les élevages, et dans les stations expérimentales, sur des sujets du quotidien. Quel est l'impact de l'abreuvement des porcs alimentés en soupe, quel est l'impact de l'arrêt de la caudectomie, quelle évaluation des cases maternité liberté... ? En élevage herbivore, les essais sur l'écornage ont abouti à des avancées significatives dans la prise en charge de la douleur et ont initié des formations pour les éleveurs. Autant de travaux qui doivent permettre de développer une expertise et des références qui seront utilisées notamment lors de discussions entre profession et administration, mais pas seulement.

 

Préservation des zones humides et maintien de l'activité agricole

VRAI. On connaissait l'investissement des exploitations bretonnes dans la lutte pour relever le défi de la qualité de l'eau. Moins connu, le réseau breton de 19 fermes et 90 parcelles agricoles en zones humides qui ont été, entre 2013 et 2016, sous la loupe des entomologistes, des botanistes et des agronomes, pour étudier la biodiversité de ces milieux, et les liens avec la gestion des parcelles agricoles. Ce travail a permis d'élaborer des solutions et de produire un guide des zones humides qui a été lauréat des trophées de l'agence de l'eau Loire-Bretagne en 2017.

 

 

Le saviez-vous ?

- 15 % des exploitations bretonnes sont engagées dans des travaux d'économie d'énergie

- Les exploitations laitières bretonnes ont économisé 10,3 GWh grâce au programme éco énergie, du GIE lait élevage de Bretagne

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui