Terra 29 juin 2017 à 08h00 | Par Chantal Pape

À Triskalia, innover pour créer de la valeur

Malgré une année 2016 qualifiée de délicate, Triskalia a réussi à tirer son épingle du jeu. De quoi lui permettre un retour à ses adhérents de 19 millions d'euros et de continuer à investir pour moderniser ses installations et continuer à innover.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Georges Galardon, président de Triskalia, et Dominique Ciccone, directeur général.
Georges Galardon, président de Triskalia, et Dominique Ciccone, directeur général. - © Terra

"À 1,9 milliard d'euros, le chiffre d'affaires de Triskalia est en léger recul". Pour Dominique Ciccone, rien d'étonnant à cela. "Il traduit simplement la baisse du prix des productions agricoles", rappelle le directeur de la coopérative, en citant le lait, le porc sur le premier semestre... "Nous avons aussi enregistré une baisse de la production de céréales et une sous-réalisation des programmes en haricot et petits pois du fait d'une météo capricieuse", rajoute Georges Galardon, le président.

19 millions d'euros pour les adhérents

Malgré cette année 2016 "délicate", Triskalia améliore son bilan, avec une progression de ses fonds propres de 25 % et une diminution de l'endettement de 18 %. Et la coopérative en profite pour octroyer à ses adhérents 19 millions d'euros de retours financiers sous différentes formes : compléments de prix en céréales, primes Agriconfiance, intérêts aux parts sociales de 3 %... Mais aussi pour continuer à investir ! "Nous y consacrons en moyenne 30 à 40 millions d'euros par an, affirme Dominique Ciccone, citant les 4,5 millions d'euros investis dans un nouveau blancheur/cuiseur à Gélagri Loudéac, capable de traiter 14 tonnes de haricots et pois à l'heure, contre 3 auparavant, tout en améliorant la qualité du produit et en réduisant la consommation d'eau. L'an passé, nous avons aussi investi 6 millions dans la nutrition animale et 1,7 million dans la collecte de céréales".

Innover

Pour "favoriser la création de valeur", Triskalia continue à innover tous azimuts. "Nous venons de lancer un poulet label rouge à marque Paysan breton, indique Dominique Ciccone. Et les petits pois/saucisse fumée ont été primés meilleure nouveauté par Produit en Bretagne". Aux Victoires de la Bretagne, c'est le bio-contrôle contre la pyrale du maïs, via des trichogrammes lâchés par drone, qui a été récompensé. Et, pour aller encore plus loin, la coopérative vient de créer un pôle spécialement dédié à l'innovation. "Il apportera méthodologie et expertise aux différentes entités du groupe".

Promouvoir l'agroécologie

"Le monde agricole est déstabilisé", constate Georges Galardon, en évoquant un revenu en berne, "moins de 400 €/mois pour bon nombre d'agriculteurs", et "un profond désarroi chez les producteurs de lait". Si Triskalia demande à la future PAC de se doter d'outils de gestion "pour plus de stabilité et de visibilité", la coopérative multiplie accompagnement individuel et réunions techniques pour épauler ses adhérents.

"Et notre démarche de progrès Planète positive, autour de l'agroécologie et du développement durable, se poursuit". Avec quelques partenaires, Triskalia planche sur la petite méthanisation et l'injection de gaz dans le réseau mais aussi sur l'agriculture de précision ou le bien-être animal. "Et, comme nous l'avions déjà fait en 2015, nous allons organiser un grand rendez-vous l'an prochain, pour présenter à nos adhérents des solutions agro-écologiques innovantes".

Triskalia en quelques chiffres
- 16 000 adhérents
- 4 800 salariés
- 280 sites
- 1,9 milliard d'euros de chiffre d'affaires
- dont 39 % en productions animales (lait, bovins, porcs, volailles, oeufs)
- 21 % en nutrition animale
- 18 % en productions végétales (céréales, légumes, pommes de terre)
- 10 % en agrodistribution
- 12 % en distribution grand public.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui