Terra 15 février 2018 à 09h00 | Par Jean Dubé avec Agra

Intermarché lance la brique "Les éleveurs vous disent merci !"

Intermarché s'est fait remarquer par des promotions à - 70 % sur des produits alimentaires, faisant douter de son respect de l'esprit de la charte des États généraux de l'alimentation (EGA). Quelques jours plus tard, le groupe lance une nouvelle marque de lait avec un retour de 0,44 EUR/l au producteur, battant la fameuse démarche "C'est qui le patron ?".

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Twitter

Intermarché a annoncé, le 6 février, le lancement de la brique de lait "Les éleveurs vous disent merci !", vendu à 0,88 EUR/l au consommateur et avec un retour de 0,44 EUR/l au producteur. Dans un communiqué, Intermarché a expliqué que cette rémunération reviendra aux 136 producteurs, membres de l'organisation de producteurs (OP) de la laiterie Saint-Père (Loire-Atlantique), une laiterie appartenant à Agromousquetaires, le pôle industrie agroalimentaire d'Intermarché. Le contrat établi avec les éleveurs se prolonge sur une durée de cinq ans.

Cette initiative vient en concurrence directe avec la démarche "C'est qui le patron ?" promue par Emmanuel Macron durant les États généraux de l'alimentation, dont le lait est vendu 0,99 EUR/l au consommateur avec un retour de 0,39 EUR/l au producteur.

Le lait "Les éleveurs vous disent merci !" est présent dans les rayons d'Intermarché depuis le 3 février. "Grâce au travail en circuit court d'Agromousquetaires, la maîtrise de l'outil industriel permet de dégager une valeur maximale pour le monde agricole. Une organisation unique dans la grande distribution française", a souligné Intermarché. D'autres produits comme le beurre et la crème devraient bientôt arriver dans les magasins.

"Nous sommes dans l'esprit des EGA"

Les semaines précédentes, Intermarché s'était fait remarquer par des promotions à - 70 % sur des produits alimentaires dont le Nutella ou le café, parfois à l'origine de bousculades de consommateurs dans les supermarchés. Thierry Cotillard, président d'Intermarché, s'est justifié, "nous sommes maintenant dans l'obligation d'arrêter ces promotions" expliquant que "concernant les promotions sur les produits agricoles et à forte composante agricole, nous sommes pleinement dans l'esprit des États généraux de l'alimentation, avec un plafonnement à 34 %". "Concernant les produits non agricoles ou fortement transformés par les multinationales agroalimentaires, nous continuons à recevoir de leur part des propositions de campagnes de réductions de prix entre 30 et 50 %". Ces multinationales "doivent clarifier leur politique d'achat pour que l'on soit sûr que ce que l'on paie redescende effectivement dans la poche des agriculteurs".

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui