Terra 01 juillet 2016 à 10h00 | Par Claire Le Clève

Innov'action pour un plein de solutions

Pour cette 5 me édition , ils étaient plus d'un millier, 1 107 exactement, à être venus, en quête de solutions innovantes et d'échanges, sur les six portes-ouvertes Innov'action organisées en partenariat du 21 au 24 juin dans le Morbihan,

Abonnez-vous Réagir Imprimer
A Ploemeur, "les détails qui changent tout" (© CLC) A Crach, "produire du lait à moindre coût" © CLC A Mohon, "le confort des animaux et des hommes" © CLC A Ploërdut "un éleveur passionnant, passionné", © CLC A Questembert, "en Cuma pour maîtriser les coûts", © CLC A Rohan, "bâtiment et salle de traite adaptés" © CLC

En fil rouge de cette 5 éme édition organisée par la chambre d'agriculture, Rés'agri et la FDCuma., les multi-performances tant sur les plans économiques, environnementaux que sociaux. Une édition "pas si facile", compte tenu du contexte économique et des réticences parfois exprimées à ouvrir son exploitation. "Or tous ceux qui se sont lancés dans l'aventure ont pris plaisir à le faire", note Aurélie Rio, en charge de l’opération à la chambre d'agriculture. Un vrai challenge pour répondre aux attentes actuelles de la profession. "Les éleveurs sont à la recherche de références. Prendre le fonctionnement d'une exploitation, aller voir sur place, questionner, c'est du concret, ça s'ancre dans le réel, c'est la preuve par l'exemple", se réjouissait Eric Touzard, responsable professionnel de l'opération, à sa clôture. Car les solutions innovantes concoctées dans les exploitations sont légion pour améliorer avant tout l’organisation et le bien-être au travail, "cela va souvent de pair avec les performances économiques et environnementales" .

Raison d'un succès

Créée en 2008, le rendez-vous s'ancre désormais dans le département en trouvant son public. Trois raisons l'expliquent pour Laurent Kerlir, président de la chambre d 'agriculture. La première tient à la variété des thématiques explorées en partenariat, "rassemblant de nombreuses compétences", la deuxième, tient aux références apportées, "avec chiffres à l'appui permettant à chaque exploitant de se situer par rapport à sa propre exploitation", la troisième à l'ambiance, "conviviale, avec des agriculteurs heureux de se retrouver pour faire le plein de bonnes idées et ça fait du bien" ,témoignera-t-il. Sans oublier l'innovation et la nouveauté des thèmes abordés dont les groupes se saisissent comme sur la question de l'énergie et du climat avec la mise en œuvre de premiers bilans carbone et GES (gaz à effet de serre) réalisés. "Nos groupes sont présents sur toutes ces questions, s'en emparent, les explorent pour anticiper et capter des pistes de valeur ajoutée pour nos exploitations" soulignait Christèle Bauché, co-présidente de Nov'agri, auprès d'élus venus découvrir le Gaec Michard à Rohan.

 

Retour en images.

 

 

A Ploërdut "un éleveur passionnant, passionné",

Louis-François Leconte l'a démontré tout au long de cet après midi du 21 juin où il a accueilli plus de 100 visiteurs sur son élevage allaitant de 120 mères en race limousine conduit sur 142 ha. Un parcours témoignant de la conversion de son élevage passé de la production laitière à la viande bovine. 10 années avant d'atteindre "un rythme de croisière" dont la présentation des chiffres a répondu aux attentes d'un public, y compris laitier, en questionnement.

 

A Mohon, "le confort des animaux et des hommes"

Ils en attendaient 150 et ce sont 300 personnes qui sont allées à la découverte du Gaec de Pascal Elie et de Patrice et Mickaël Miché qui tous trois, se sont engagés à l'extérieur de leur exploitation. Pour gagner en temps, un bâtiment récent conçu pour le confort des hommes et des animaux avec salle de traite en 2X14, en simple équipement, détecteur de chaleur, calcul de l'azote avec farmstar...sans compter la nouvelle nurserie ad hoc et un racleur maison. Une foultitude d'astuces pour mieux s'organiser. A s'approprier.

 

A Crach, "produire du lait à moindre coût"

Un système, simple, efficace et peu coûteux pour produire du lait à moindre coût, c'est ce qu'a développé Patrick Le Blé avec un système "ultra économe", basé sur du pâturage toute l'année pour les 60 vaches dont 50 ha, sur les 52 de la ferme, sont accessibles toute l'année. Une démonstration qui a passionné les 75 éleveurs qui avaient fait le déplacement, parfois de loin, pour découvrir cette organisation ainsi que le diagnostic mécanisation et les matériels, notamment de binage, proposées par la Cuma locale.

 

A Ploemeur, "les détails qui changent tout"

Une salle de traite neuve, 2X12 TPA avec brumisateur, hauteur de quai adaptée.... ont fait le plein, avec 130 visiteurs intéressés du retour d’expérience des associés du Gaec de Breuzent et des "détails qui changent tout", pour mûrir leur projet. Car ces deux couples qui passaient auparavant 2 fois 4 heures à traire leur 105 vaches avec leur ancienne 2X6, n'y consacrent plus que 2X1h15. "Une révolution dans notre vie de famille et professionnelle", pour les Kermagoret et Le Pogam, associés.

 

A Questembert, "en Cuma pour maîtriser les coûts",

Avec ses 30 adhérents, ses 1 500 ha de SAU et ses 4 salariés, la Cuma la printanière est la deuxième Cuma du Morbihan. Sa ligne de conduite est la "maîtrise des coûts et des services proposés aux adhérents de A à Z". 50 personnes sont venues la découvrir avec son parc matériel et les prestations proposées dont celle des chantiers d'ensilage à 115 euros/ha.

 

A Rohan, "bâtiment et salle de traite adaptés"

Des bâtiments neufs, lumineux et adaptés, tout comme la salle de traite en 2X20, simple équipement, capable de permettre une traite en 45 minutes pour 90 vaches laitières... Le Gaec Michard a attiré une foule de 450 visiteurs intéressés également par les références économiques et techniques présentées. Des conditions de travail agréable et et un travail bien organisé que frère et sœur apprécient et dont ils ont su témoigner.

 

Claire Le Clève

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui