Terra 25 janvier 2018 à 08h00 | Par Chantal Pape

La chambre d'agriculture à la rencontre des agriculteurs

Comme dans les autres départements bretons, la chambre d'agriculture vient d'organiser cinq réunions d'information dans le Finistère, pour aller à la rencontre des agriculteurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Thierry Merret, élu référent du territoire Saint Pol-Morlaix, Jacques Jaouen et Odile Caroff, membres du Bureau de la chambre d'agriculture du Finistère.
De gauche à droite : Thierry Merret, élu référent du territoire Saint Pol-Morlaix, Jacques Jaouen et Odile Caroff, membres du Bureau de la chambre d'agriculture du Finistère. - © Chantal Pape

 

"La Bretagne a été découpée en 20 territoires". Les réunions d'hiver, organisées début janvier dans le Finistère, ont été l'occasion de présenter la nouvelle organisation territoriale adoptée voilà un an par la chambre d'agriculture. "Une organisation qui va nous permettre d'assurer une représentation de l'agriculture au sein des EPCI, les établissements publics de coopération intercommunale, dont les rôles, aménagement de l'espace, habitat, développement économique, eau..., se renforcent au fil du temps", explique Thierry Merret, l'élu référent du territoire de Saint Pol/Morlaix, lors de la réunion du 10 janvier dernier, à Morlaix.

L'agriculture source de solutions

"Les agriculteurs devront être présents lors de l'élaboration du PCAET, le plan climat air énergie territorial, que chaque EPCI de plus de 20 000 habitants devra rédiger avant la fin de l'année", souligne Marie-Claire Hénaff, maire de Saint Vougay et vice-présidente de la communauté de communes du pays de Landivisiau. "Il faudra être vigilant, indique Jacques Jaouen, le président de la chambre régionale d'agriculture. Dans ces PCAET, l'agriculture st souvent considérée comme un problème alors qu'elle est plutôt source de solutions, en stockant le carbone dans les prairies, dans les bâtiments à charpente bois...". Des formations vont d'ailleurs être organisées pour les agriculteurs amenés à siéger dans ces instances.

Une démarche gagnant-gagnant

"L'an passé, la chambre d'agriculture a participé à 170 rendez-vous et 280 rencontres de partenaires locaux", détaille Gaëlle Guiocheau. Et la chargée d'animation sur le territoire de Saint Pol/Morlaix de citer, à titre d'exemple, l'opération menée à Plougonven, en partenariat avec la municipalité. "Pour optimiser le foncier à l'échelle de la commune, une opération d'échanges amiables va être lancée. Et tout le monde a à y gagner : les agriculteurs, bien sûr, qui passeront moins de temps sur la route et amélioreront leurs rotations, mais aussi la collectivité, qui verra moins de tracteurs traverser le bourg et pourra optimiser l'aménagement de l'espace".

Parmi les autres actions concrètes menées l'an passé, le territoire de Saint Pol/Morlaix a mis l'accent sur ses deux groupes Dephy, mis en place pour réduire l'utilisation des phytos, l'un avec des producteurs de salade à destination de l'industrie, l'autre en cultures.

Quel impact des EGA ?

Les réunions territoriales ont ensuite fait le point sur les EGA, les états généraux de l'alimentation. "Une façon de ramener de la valeur sur les exploitations ?" Si Olivier Manceau, directeur de la chambre d'agriculture, s'interroge, il souligne, néanmoins, que ces EGA ont déjà eu un effet bénéfique. "Ils ont permis à nos concitoyens de partager le constat d'un revenu agricole en baisse sur les dix dernières années". Reste maintenant à attendre la mise en musique des trois défis relevés par Emmanuel Macron, montée en gamme, souveraineté alimentaire et qualité sanitaire, via un plan annoncé à 5 milliards d'euros pour accompagner ces évolutions.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes