Terra 02 mars 2018 à 16h00 | Par NIcolas Debéthune, chambres d'agriculture de Bretagne

Carrefour 2022, le plan qui doit sauver Carrefour

Alexandre Bompard, PDG du groupe Carrefour, a présenté le 23 janvier dernier un plan de transformation du groupe baptisé "Carrefour 2022". Un plan qui doit permettre au groupe de gagner en efficacité, mais aussi de mettre sa stratégie en phase avec les dernières évolutions du monde alimentaire français.Alors que le secteur de la production agricole et agroalimentaire est très attentif aux suites législatives des États généraux de l’alimentation, il est intéressant de noter que la grande distribution choisit ce moment pour prendre de nouvelles options stratégiques. Décodage…

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le groupe Carrefour est le premier employeur privé de France avec 115 000 salariés.
Le groupe Carrefour est le premier employeur privé de France avec 115 000 salariés. - © Stéphane Leitenberger

Pour n’avoir pas anticipé l’engouement du drive chez les consommateurs, Carrefour s’est vu largement distancé et accuse aujourd’hui dans ce domaine un important retard structurel. En 2016, Carrefour avec 3 357 magasins physiques proposait 628 drives tandis qu’Intermarché en proposait 1 249 pour 1 835 magasins. En termes de chiffre d’affaires en drive, Carrefour est aussi largement distancé par E. Leclerc, avec respectivement 400 millions d’euros contre 2,87 milliards.

Par ailleurs, le groupe, premier employeur privé en France (115 000 salariés), est devenu trop lourd au fil du temps et des fusions. Les sièges comptent actuellement 10 500 salariés sur 12 sites, une taille "démesurée" par rapport à la concurrence selon les dirigeants de Carrefour.

Il faut donc entreprendre un travail structurel, c’est l’objet principal du plan Bompard. L'ex-patron de Fnac- Darty veut d'abord asseoir son plan sur une plus grande efficacité opérationnelle. La suppression d'un quart des postes des sièges Groupe et France vise ainsi à simplifier l'organisation.

Des fermetures de magasins

Mais le redressement passe aussi par une amélioration de la logistique. Si le plan "Caravelle" de 2014 a permis de moderniser les entrepôts, "il n’a pas induit de progression du taux de service des magasins, ni de baisse des coûts", déplore le P-DG. Le parc d'hypermarchés, "qui conserve une grande valeur", sera donc rétréci de 100 000 m² carrés, soit 5 % de sa surface.

En Bretagne, cinq magasins "Carrefour contact" sont menacés. Quatre pourraient fermer (Penven, St-Malo, Rennes et Redon) et un pourrait passer en location gérance (Bédée).

Sur un plan stratégique, Alexandre Bompard a annoncé vouloir faire de Carrefour le leader mondial de la transition alimentaire pour tous.

Afin d’augmenter d’un million le nombre de consommateurs de produits frais traditionnels, le groupe souhaite atteindre 20 % d’approvisionnement à travers les "filières qualité Carrefour" à l’horizon 2020. Ces filières qui font l’objet de contractualisation avec l’amont permettent de se positionner sur la montée en gamme et de s’affirmer comme garant de la qualité alimentaire.

Il entend aussi atteindre un chiffre d’affaires de 5 milliards d’euros en bio dans le monde en 2022 contre un milliard aujourd’hui. Pour ce faire, Carrefour lance avec le WWF un contrat "Bio développement" au travers duquel il s’engage avec les producteurs qui se convertissent au bio sur un volume d’achat et un prix pour une durée de trois à cinq ans. Les produits seront identifiés en association avec le WWF par un étiquetage spécifique visible en magasin.

Commandes et livraisons à domicile

Enfin, le P-DG veut faire entrer Carrefour de plain-pied dans le XXIe siècle en se fixant pour ambition de devenir le leader de l'e-commerce alimentaire d'ici à 2022, avec un chiffre d'affaires de 5 milliards d'euros, soit une part de marché supérieure à 20 %. Pour cela Carrefour va s'appuyer sur son réseau physique pour développer :

- La livraison à domicile (en France, elle sera étendue à 26 villes et la livraison express en une heure déployée dans 15 villes dès 2018),

- Le drive (dès 2018, 170 nouveaux Drive seront ouverts en France, notamment grâce au déploiement de plateformes de préparation de commandes),

- Le Click&Collect, service permettant de réserver ou de commander des produits en ligne avant de les retirer directement dans une boutique (qui sera étendu à plus de la moitié des magasins dès 2019).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes