Terra 09 juin 2017 à 10h00 | Par Claire Le Clève

70 ans, et des Cuma toujours pertinentes

Elles sont toujours dans le coût les Cuma. Elles le rappelleront et le fêteront aussi à l’occasion de leurs 70 ans, le 13 juin prochain à Locminé, salle de la Maillette. Débats, conférences, tombola, exposition de matériels, seront au rendez-vous.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’adaptation sera au cœur des débats de la prochaine assemblée générale de la FD Cuma présentée par Thierry Le Corre, Jean-Michel Roger et Dominique Guého.
L’adaptation sera au cœur des débats de la prochaine assemblée générale de la FD Cuma présentée par Thierry Le Corre, Jean-Michel Roger et Dominique Guého. - © Claire Le Clève

 

"Certes, les conditions sont très dures pour toutes les filières qui s’interrogent. Oui cela amène des évolutions sur les exploitations. Il faut aussi que les Cuma évoluent". Crise ou mutation, la question taraude… En revanche pas de doute pour Jean-Michel Roger, président de la FD Cuma et Thierry Le Corre, trésorier, "à chacun des responsables de Cuma de s’inscrire dans cette dynamique en s’adaptant pour répondre aux nouveaux besoins". Car ils sont là. De leur satisfaction, tout en gardant la maîtrise des charges de mécanisation, dépendra le maintien de la compétitivité des exploitations. Un bel avenir pour les Cuma. "Il est entre nos mains", insiste Jean-Michel Roger présentant les interventions prévues, lors de l’assemblée générale. Celle du géographe Jean Ollivro, président de Bretagne Prospective, un think tank explorateur d’avenir pour le territoire breton qui portera sur l’évolution de l’agriculture, enjeux et perspectives, suivie de celle du président de la FR Cuma Ouest, Jean-Luc Boursier, adepte de l’adaptation des Cuma

Tomber sous les coûts

Car les charges de mécanisation, non contentes de faire le grand-écart entre exploitations, les amputent en moyenne de 100 euros des 1000 l en lait, soit le quart des charges d’exploitation en bovin lait, polyculture-élevage. Des coûts qui augmenteraient et font vaciller les exploitations. Délégation et externalisation des investissements en matériel "ont donc toute leur pertinence en Cuma ce malgré leur âge respectable", pointe Thierry Le Corre. Une vigueur à trouver des bras et à soulager du travail aux champs. Démonstration en sera faite lors des portes ouvertes Innov-action notamment le 22 juin, sur le Gaec de Pécane, à Bréhan, déléguant à la Cuma intégrale. Sera également question de récoltes en Cuma, "avec un coût à 145 euros/ha pour l’ensilage. Nous entrons dans la même démarche d’Intercuma cette année pour la moisson en céréales avec des coûts 125 euros/ha ", promeuvent ses responsables. Les 40 machines morbihannaises seront ainsi mises à contribution. Le travail en Intercuma s’ouvre de beaux jours devant lui, notamment la mise en place de "Cumalink", une sorte de "bon coin" des Cuma, pour faciliter l’interconnaissance des disponibilités du matériel en cuma.

Claire Le Clève

 

 

 

 

 

 

A noter

Assemblée générale et anniversaire des 70 ans des Cuma, le mardi 13 juin dès 9h30, salle de la Maillette à Locminé

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui