Terra 17 novembre 2016 à 08h00 | Par Emmanuelle Le Corre

320 génisses élevées en prestation

Prestataire, le Gaec Leborgne à Pluduno (22) élève des génisses et a présenté son parc de niches à veaux à l'occasion d'une journée portes ouvertes organisée par la société Calfotel.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Des niches à veaux individuelles alignées.
Des niches à veaux individuelles alignées. - © Terra

Spécialisé dans l'élevage des génisses, le Gaec s'est intéressé à l'activité en 2011 à l'arrêt de l'atelier naisseur-engraisseur de 200 truies. Depuis le bouche à oreille a fait son œuvre puisque 320 génisses sont élevées en prestation auxquelles s'ajoutent les 140 génisses de l'élevage laitier de 870 000 litres ; un atelier de 1 400 places de porcs charcutiers élevés à façon et une surface de 196 ha. Trois associés, les deux frères Rodolphe et Pierre-Luc Leborgne et leur mère Martine, avec deux salariés, se partagent la conduite des différents ateliers.

400 kg à l'insémination, 600 kg au vêlage

D'un élevage à l'autre, c'est le grand écart de 8 à 80 génisses élevées par an par élevage selon le cas. " Nous avons 8 éleveurs en direct, situés entre Lannion et Fougères ; le reste est en contrat ", explique l'éleveur qui souhaite à terme travailler en prestation directe. " Des problèmes de normes environnementales ou de manque de main d'œuvre..., c'est ce que nous disent le plus souvent les éleveurs qui déléguent l'élevage de leurs génisses ", complète Rodolphe Leborgne. Avec la présence de 25 élevages différents, le sanitaire est un point crucial. Les associés ont fait le choix de niches à veaux individuelles et de niches collectives (2 mois et demi à 5 mois), avant de rejoindre le bâtiment d'élevage de 330 places. 
Agées de trois semaines, les génisses arrivent (bouclées, prise de sang effectuée) et repartent un mois avant le vêlage. "Notre objectif est un vêlage à 24 mois avec des animaux qui atteignent 600 kg au moment du vêlage, soit 400 kg à l'insémination", explique l'éleveur. "Vêler jeune quelle que soit la race est mieux pour produire plus de lait en deuxième lactation". Le suivi de la croissance des génisses est primordial avec la mesure du tour de poitrine au mètre ruban, effectuée au sevrage et deux pesées par an avec les bascules de l'élevage. Depuis 5 ans, les éleveurs progressent en performances. Respectivement les résultats techniques sont de 26 mois au vêlage, 2 mois de moins que la moyenne (chiffres BCELOuest) et de 69 % en taux de réussite en première IA, dont une partie en semence sexée. "Jusqu'à 5 mois et demi, les génisses sont alimentées en ration sèche avec 4,5 kg de concentré et de la paille", souligne Rodolphe Leborgne. Le gain moyen quotidien (GMQ) atteint 1100 g de 0 à 3 mois et 950 g entre 0 et 6 mois.

Dernier modèle de niche individuelle Calfotel. Le parc est relevé.
Dernier modèle de niche individuelle Calfotel. Le parc est relevé. - © Terra

Des niches à veau "fraîches"

54 niches individuelles et 20 niches collectives composent le parc installé sur béton et orienté vers le sud. Le choix de la marque Calfotel par les éleveurs s'est fait tout simplement en testant eux-mêmes la niche en été. "Le plus frais était la niche Calfotel, elle ventile bien et on peut remplir facilement les rateliers des niches collectives", indiquent les éleveurs. Lors de la porte ouverte le 9 novembre à Pluduno, Jean-Bernard Béranger, responsable commercial Calfotel, confirme les atouts du polyester qui compose les niches : "la principale propriété est l'isolation au froid et au chaud". Depuis 2014, le dernier modèle a pris du poids (+ 5 kg), auquel se sont ajoutées des évolutions : un seuil en PVC, un nouveau sytème d'alimentation "combifeeder" (chargement par le haut), des roues plus grandes, de la solidité, de l'isolation. Pratique, le parc et la niche sur roulette basculent pour faciliter le nettoyage. Comptez 550 € par niche individuelle de 1,50 m de large sans les options. "La durée de vie de la niche peut aller jusqu'à 25 ans si bien manipulée", précise son représentant. Calfotel appartient à la société hollandaise "VDK products" et "ne vend que de la niche à veau depuis 35 ans".

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui