Terra 16 juin 2016 à 08h00 | Par Jean Dubé

Les enjeux de l’économie mondiale vus par Elie Cohen

Pour ses 40 ans, le cabinet d’expertise comptable Cogedis avait invité l’économiste Elie Cohen. Ce dernier a livré son analyse des grandes tendances économiques européennes et mondiales.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pour ses 40 ans, Cogedis avait invité l'économiste Elie Cohen.
Pour ses 40 ans, Cogedis avait invité l'économiste Elie Cohen. - © Terra

i près d’un Français sur deux ne s’intéresse pas à l’économie, le sujet, certes complexe, n’en reste pas moins déterminant pour les entrepreneurs, dont les agriculteurs. En effet, de nombreux sujets, internationaux ou européens façonnent notre économie actuelle et orientent celle de demain. Pour Elie Cohen, le monde vit une vraie réorganisation. "Au niveau mondial, ces trente dernières années, la dynamique de croissance de la Chine tirait l’Amérique du Sud et l’Afrique qui sont des pays producteurs de matières premières. En 2016, c’est l’Inde qui va présenter la croissance mondiale la plus élevée", analyse l’économiste. En Afrique, les situations sont contrastées, alors qu’au Brésil, la croissance est négative et qu’elle a été relancée aux Etats Unis.

Au niveau européen, la crise grecque et le "brexit" anglais sont autant de sujets qui impactent l’économie. Et l’avis de l’économiste est pour le moins tranché. "On sait depuis le début que la Grèce est insolvable mais si on avait arrêté les crédits, on aurait mis en faillite des banques françaises et allemandes. En fait, on peut dire qu’on a fait semblant d’aider les Grecs !". Quant à l’Angleterre, elle reste une énigme pour celui qui est aussi chercheur au CNRS, car le pays a profondément marqué la construction européenne. "Il semble que l’idée vienne de David Cameron, pour faire plaisir à son opposition interne… mais pour quel résultat et quelles conséquences ?", s’interroge Elie Cohen. Finalement en Europe, "les pays ont du mal à trouver des consensus, que ce soit pour avancer, reculer ou rester sur place".

Embargo russe et Brexit

Et la France ? Elie Cohen met en avant trois problèmes principaux : la compétitivité, le chômage structurel et l’équilibre des finances publiques. Ainsi la France est devenue le 7e pays exportateur. Après les Pays Bas, c’est la Corée du Sud qui vient de dépasser l’hexagone sur l’échiquier mondial.

Interrogé sur la question de l’embargo russe, l’économiste ne voit pas de changement majeur intervenir pour l’instant "à cause de la logique de désintégration européenne voulue par la Russie". Quant au traité de libre échange transatlantique (Tafta), "je ne pense pas qu’on le signera ou alors dans longtemps. Jusqu’à présent, on négociait des baisses des niveaux de protection tarifaire, maintenant il s’agit de créer un marché unique Europe - Etats Unis", estime enfin Elie Cohen.

Il existe aussi des bonnes nouvelles dans l’économie, à l’image de cette étude de l’OCDE qui a révisé à la hausse les perspectives de croissance. Les Français semblent aussi connaître un regain d’optimisme sur la situation économique du pays et attendent notamment "une libéralisation de l’activité éonomique, et un allègement des règles qui encadrent l’activité".

Horizon 2020

Dans son rapport d’orientation Pierre Rouault, président de Cogedis, a donné la stratégie défendue par le groupe pour les cinq prochaines années. Une vision qui tient en trois mots : "Tous engagés, tous connectés, tous ensemble". "Nous voulons passer de multi-expertises à un groupe multi-services en proposant des offres à la carte dans des secteurs complexes mais déterminants", a-il-souligné.

Cogedis en chiffres

8 000 collaborateurs

17 700 clients dont 9 500 agriculteurs

85 bureaux de proximité

Implantation dans 30 départements

60 millions d’euros de chiffre d’affaires

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes