Terra 23 février 2017 à 10h00 | Par Claire Le Clève

Déjà champion au SIA en Normande, il concourt en Holstein

Il fut le plus jeune champion du concours national de pointage TMPR* organisé par les Ja au SIA, en 2015. C’était en Normande. Et c’est en Prim’Holstein que sélectionné cette année, Guillaume Moiziard, élève en BTS au lycée la Touche, remet son titre sur le ring, à tout juste 19 ans.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Guillaume Moiziard a remporté en 2015 le Trophée du meilleur pointeur en race Normande. Cette année il remet son titre mais en Holstein et sera aussi présent au SIA pour présenter Histoire, belle Normande en 3 eme lactation.
Guillaume Moiziard a remporté en 2015 le Trophée du meilleur pointeur en race Normande. Cette année il remet son titre mais en Holstein et sera aussi présent au SIA pour présenter Histoire, belle Normande en 3 eme lactation. - © Claire Le Clève

 

 

 

 

"J’adore passer du temps à regarder les vaches quand je suis en concours. Je crois que c’est ce qui fait ma force". Et des vaches en concours, Guillaume en a vues. Son père éleveur laitier en race Normande aime aussi " la belle génétique et les concours". Un environnement favorable. A 17 ans, en terminale S à Pontivy, il décroche le trophée TMPR au SIA en race Normande. Ce parmi 25 jeunes venus de toute la France.

Révélation à 15 ans

Mais l’histoire commence à Ohhh la vache, deux ans plus tôt en 2013. "J’étais en seconde. Mon père faisait le concours départemental, je l’accompagne et on me propose de faire le concours de pointage que les JA organisent. Je ne savais pas ce que c’était et je finis 5 eme. J’étais surpris et content", raconte-t-il avec humilité. Un déclic qui va plus loin que la simple satisfaction. "C’est ce qui m’a permis de m’intéresser à la ferme. Petit je voulais être prof de sport, j’adorais ça, le foot. Mais en seconde, je ne savais plus". Porté, il adhère alors à l’association de jeunes passionnés de la race FAN 56 (Fan de normandes), "Ça m’a aussi donné envie d’être éleveur". Rebelote l’année suivante, il fait une 3 éme place avant de décrocher en 2015, le titre à Pontivy en race Normande. Sélectionné de fait pour Paris, il y rafle le titre de champion sur un concours en trois temps : une épreuve de pointage, une présentation au micro "devant 2 à 3 000 personnes, on est jugé sur l’argumentatif, la capacité de s’exprimer, la fluidité du discours", tout ça corrélé au jugement d’un juge professionnel..."J’étais le plus jeune. Je me suis surpris moi même en battant des gens dans la filière depuis plus longtemps que moi. Je me suis dit que si j’arrivais à me débrouiller, c’est que j’avais des compétences". Bien vu.

Un chic, une élégance

Banco pour l’élevage ! C’est en BTS production animale, au lycée la Touche de Ploermel, qu’il poursuit son cursus. Et c’est un double titre de champion, TMPR qui l’attend en octobre 2016 à Pontivy, en race Normande et en Primholstein. Du jamais vu. "J’ai décidé de concourir à Paris en Prim’Holstein, par curiosité, mais également pour développer mes compétences. Nous allons être 70 de toute la France à pointer quatre vaches". Et Guillaume de fonctionner "au coup de cœur pour une vache, un chic, une élégance. Dès que je la vois, je sais que c’est elle. Je suis très attaché au style laitier, bonne mamelle, bons aplombs. En Holstein, il y a en plus le squelette, la finesse des membres, et la solidité qui sont des critères important à prendre en compte". Présent sur le ring pour concourir pour le trophée du meilleur pointeur de race Primholstein 2017, Guillaume sera également à Paris pour présenter Histoire, fille d’Alma sur Singleton, en 3 eme lactation, belle normande de l’exploitation familiale de 65 vaches sur 65 ha. Toute sa famille sera à ses côtés pour l’encourager. Une ferme où il souhaite s’installer un jour. "Mon père a 46 ans. Je me donne encore le temps". En juin prochain, avec son BTS en poche, Guillaume sera à la croisée des chemins : entrer dans la vie active, "comme technicien pointeur ou continuer un peu mes études. M’installer, l’envie est là. J’espère que la conjoncture va s’améliorer car c’est un des plus beaux métiers".

Claire Le Clève

 

*TMPR : Trophée du Meilleur Pointeur de Race

"J’adore passer du temps à regarder les vaches quand je suis en concours. Je crois que c’est ce qui fait ma force".
"J’adore passer du temps à regarder les vaches quand je suis en concours. Je crois que c’est ce qui fait ma force". - © Claire le Clève

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes