Terra 28 septembre 2017 à 08h00 | Par Chantal Pape

Un robot de traite pour gagner en temps de travail

Après avoir regroupé leurs troupeaux, Patrice et Jérémy Orcil ont opté pour un robot de traite. Une façon pour eux de gagner du temps au quotidien et un système de traite que choisissent de plus en plus d'éleveurs : d'ici la fin de l'année, Lely devrait dépasser la barre des 200 robots installés dans le Finistère.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jérémy  et Patrice Orcil ont décidé de regrouper leurs troupeaux fin 2016 et d'investir dans un robot de traite. © Chantal Pape Le troupeau est pour moitié composé des Montbéliardes de Jérémy pour moitié des Prim'Holstein de Patrice. © Chantal Pape Vendredi dernier, la porte ouverte a attiré de nombreux visiteurs, curieux de voir comment fonctionne un robot de traite. © Chantal Pape

Si Patrice et Jérémy Orcil étaient tous deux producteurs de lait sur la commune de Dirinon, c'était chacun sur son élevage, distants de 5 kilomètres. "Je me suis installé en 1987", commence Patrice. "Moi en 2011, après tiers, continue son fils. Mais nous sommes restés chacun chez soi ! Je voulais d'abord faire mes preuves".

Cependant, l'idée d'une future association leur trottait déjà dans la tête. "C'est quand même plus facile pour organiser le travail". Et c'est au 1er avril 2016 qu'elle se concrétise, avec la création d'un Gaec. Puis vient le regroupement des deux troupeaux : les génisses sont désormais élevées sur l'élevage de Jérémy, ses 65 laitières Montbéliardes et les 70 Prim'Holstein de Patrice sur l'élevage de ce dernier. Pour les accueillir, la stabulation est doublée et équipée de stalles sur matelas et d'un racleur. Et le robot de traite Lely est mis en route début 2017.

 

Un coût alimentaire stable

 

"Nous avions d'abord choisi une salle de traite 2 x 14 postes", raconte Jérémy. Mais les deux éleveurs disposent désormais de 165 ha de SAU et devoir traire à deux ne leur convient pas. "Nous voulions qu'en période de pointe, l'un de nous soit disponible toute la journée pour les cultures". Et c'est Mathieu, leur ancien stagiaire, qui fera pencher la balance du côté robot. "Nous sommes allés chez lui voir comment ça se passait concrètement".

Une fois les fêtes de fin d'année passées, le robot rentre en fonctionnement. "Sans trop de difficultés, reconnaissent Jérémy et Patrice. Il aura suffi d'une petite semaine aux vaches pour s'habituer". Les éleveurs, eux aussi, s'y mettent, "Jérémy plus vite que moi". Et le gain de temps est appréciable, estimé à 6 heures par jour entre traite et raclage. La production laitière a augmenté, passant de 7 470 à 7 892 kg/VL en moyenne glissante, comme en attestent les chiffres de BCEL Ouest. Petit bémol, "avec un grand troupeau, il est plus difficile de valoriser l'herbe". Et la surface pâturée devrait se limiter à 10 ares/VL, obligeant à garder le silo de maïs ouvert d'un bout à l'autre de l'année, quand Jérémy le fermait jusque-là pendant trois mois. "Comme la production laitière a augmenté, le coût alimentaire ramené au litre de lait est resté stable".

 

De nombreux projets

 

Organisée le 22 septembre dernier, la porte ouverte a drainé de nombreux curieux à Dirinon. "Comme au Space, se félicite Fabien Lelièvre, le dirigeant du Lely Center de Plonévez du Faou, qui y a noué de nombreux contacts d'éleveurs intéressés par la traite au robot. Après une année 2017 plutôt morne, les projets redémarrent". Et Lely devrait bientôt franchir la barre des 200 robots installés dans le Finistère.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui