Terra 17 juillet 2015 à 08h00 | Par Emmanuelle Le Corre

Des marges de développement pour Breizh Bovins Croissance

Breizh Bovins Croissance, l'organisme de contrôle des performances des bovins allaitants basé à Vannes, tenait son assemblée générale à Quintin le 8 juillet. Dans un contexte de réduction du nombre des élevages allaitants, Breizh Bovins Croissance garde toutefois du potentiel sous le sabot. Le contrôle de performances des génisses laitières est une voie de développement considérée avec sérieux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Breizh Bovins Croissance assure le contrôle des performances (pesée et pointage) des bovins allaitants dans les départements des Côtes d'Armor, Finistère et Morbihan. La filière bovine connaît depuis plusieurs années une baisse du nombre des élevages, conséquence des départs à la retraite et des arrêts. "Nous avons une diminution des éleveurs sans avoir pour autant une nette diminution de notre activité", analyse Pierrick Messager, animateur de la structure. En 2014, le nombre d'élevages pour l'activité pesée était de 152 contre 185 en 2012, soit une perte de 3 000 pesées. 13 662 pesées ont été réalisées auxquelles s'ajoutent 6 200 pesées pratiquées par les éleveurs eux-mêmes, autorisées dans le cadre du réglement technique national. Pour Breizh Bovins Croissance, cette pratique a pour inconvénient notamment de limiter les relations entre éleveur et technicien. "La relation technicien / éleveur doit rester forte", estime Pierrick Messager dans un souci d'amélioration technique.

 

Si le nombre d'élevages allaitants continue à diminuer, à l'inverse l'effectif moyen des troupeaux tend à augmenter : "l'élevage moyen allaitant breton progresse de 1,5 animal entre 2013 et 2015", indique Jean-Luc Le Coq, son président. "Ce sont les élevages de plus de 70 vaches qui augmentent le plus rapidement", ajoute-t-il.

Des perpectives

Il faut considérer toutefois le faible taux de pénétration de Breizh Bovins Croissance de l'ordre de 10 % des élevages de plus de 10 vaches allaitantes. Et si le contexte pèse sur l'activité, il reste une marge de progrès importante à réaliser tant auprès des effectifs de vaches allaitantes en Bretagne que des effectifs de génisses laitières (600 000 en Bretagne). Et si "le nombre d'adhérents de l'activité "génisses laitières", bien que modeste, continue à progresser, les marges de développement du contrôle de performances sont très importantes", complète Jean-Luc Le Coq. L'externalisation de l'élevage des génisses, de plus en plus pratiquée, est une piste de développement. "Il y a sans doute des partenariats à trouver pour mieux accompagner les éleveurs qui élèvent ces génisses et ceux qui déléguent".

Action Cap'Eco

Au delà du contrôle de performances, Breizh Bovins Croissance accompagne les éleveurs sur la maîtrise des coûts de production. L'outil Cap'Eco, mis en place depuis deux ans, est un outil de calcul automatisé de la production et des coûts opérationnels en élevage bovin viande : 24 naisseurs et 12 naisseurs engraisseurs ont ainsi pu calculer le critère "production de viande vive". Un critère que les
spécialistes estiment essentiel. "C'est un outil qu'on devrait avoir dans les comptabilités. Comme sa production de lait, il est essentiel d'avoir sa production de viande", confirme Thierry Offredo, technicien bovin viande de la chambre d'agriculture.

Pierrick Messager à droite, animateur de Breizh Bovins Croissance, Jean-Luc Le Coq, son président (au centre) et François Hallepée, son directeur. Jean-Luc Le Coq a remplacé au pied levé Daniel Commault, qui s'est retiré de la présidence.
Pierrick Messager à droite, animateur de Breizh Bovins Croissance, Jean-Luc Le Coq, son président (au centre) et François Hallepée, son directeur. Jean-Luc Le Coq a remplacé au pied levé Daniel Commault, qui s'est retiré de la présidence. - © terra

BBC en chiffres


- 13 662 pesées réalisées dans 152 élevages allaitants

- 5 992 pointages effectués


- Appui technique sans contrôle de performance : 27 % des éleveurs

- Taux de pénétration : 10 %


- Pesées génisses :
78 élevages ; 9 764 pesées

- 36 élevages avec Cap'Eco

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes