Terra 15 avril 2016 à 08h00 | Par Julien Piro

Even maintient son cap

Even maintient son cap

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Guy Le Bars, président, et Christian Couilleau, directeur général du groupe Even.
Guy Le Bars, président, et Christian Couilleau, directeur général du groupe Even. - © Terra

"La crise laitière est violente, profonde et longue, a indiqué Christian Couilleau, directeur général du groupe Even (Ploudaniel), mardi 12. Mais elle ne sera pas durable". Pour l’heure cependant, les producteurs du groupe finistérien premier actionnaire de Laïta (2,1 milliard d’euros de chiffre d’affaires, 5 640 salariés) doivent continuer de faire le dos rond en attendant que la production mondiale redescende au niveau de la consommation. Et que les prix stoppent leur chute -317,5 euros pour 1 000 litres sur la précédente campagne, un prévisionnel à 280-290 euros pour la campagne 2016-2017. C’est la raison pour laquelle la coopérative Even a décidé de relever significativement le retour exceptionnel de son résultat à ses adhérents. 1 500 agriculteurs exploitant 800 fermes vont bénéficier d’une aide de 12 euros pour 1 000 litres sur la campagne 2015-2016 pour un total de 5 millions contre 3 sur la campagne précédente. Des avances de trésorerie sont proposées depuis avril sous la forme d’un paiement anticipé des livraisons de céréales à hauteur de 400 euros par hectare, d’un prêt de trésorerie de 10 euros pour 1 000 litres livrés en 2015 remboursables à partir de l’été 2017 à 2 % d’intérêt (1 % pour les jeunes agriculteurs). Dans ce contexte difficile, la restructuration laitière se poursuit avec une production par point de collecte qui a bondi, entre 2014 et 2015, de 465 000 à 515 000 litres. Le président d’Even, Guy Le Bars note avec satisfaction "l’installation de 35 jeunes l’an passé, contre une vingtaine par an habituellement, dit-il. Sans doute ont-ils attendu la fin des quotas pour s’engager dans la production". C’est pour lui la traduction d’une politique soutenue de l’installation. Even propose, en effet, de la formation aux jeunes qui s’installent et un soutien corespondant à 3,5 euros pour 1 000 litres par an pendant cinq ans.

Des ambitions à l'international

Un an après la fin des quotas laitiers, la filière laitière connaît donc une profonde crise, dûe essentiellement aux producteurs du nord de l’Europe dont les taux de croissance sur un an dépassent les 10 % et frisent parfois les 20 %. Even se refuse à rentrer dans cette course à la production avec une valorisation "low-cost", souligne Christian Couilleau, directeur général. Son crédo demeure celui d’une croissance maîtrisée avec des pénalités plus importantes sur son lait C - il correspond au dépassement de la production visée par ses producteurs en 2020 (+ 200 millions de litres) - passé de 80 à 40 euros pour 1 000 litres pour dissuader les producteurs de trop livrer de lait. Lors de six assemblées de section, Even a longuement expliqué aux producteurs sa volonté de faire coïncider sa production à son appareil de transformation. 100 millions d’euros vont être investis cette année dans les usines du groupe, principalement dans Laïta qui demeure son premier métier (61 % du chiffre d’affaires). Even consacre 40 % du budget à la fin des travaux de son usine de Créhen qui démarrera en 2017 le séchage mixte (poudres de lait prémium et infantile) d’une capacité de 30 000 t/an, la déminéralisation de lactosérum et l’emboitage de lait infantile. Parallèlement, Even accentue ses innovations (50 nouveautés en 2015) et ses efforts commerciaux pour capter de nouveaux marchés à l’international où la consommation croît en moyenne de 2 % par an. Even vient d’ouvrir deux bureaux en Chine et au Vietnam. L’exposition croissante de l’entreprise au marché mondial accroît les risques de guerre économique et de copie de ses produits. Aussi Even a-t-elle décidé de protéger par trois brevets l’essentiel de son activité en nutrition clinique, qui était valorisée principalement en France jusqu’à présent. Son objectif à 2020 : 50 % du CA de Laïta exporté, contre 40 actuellement.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui