Terra 12 janvier 2018 à 08h00 | Par Anne-Bénédicte Martinot, chambres d'agriculture de Bretagne

Recycler, mais pour quoi faire ?

Les agriculteurs bretons participent annuellement aux collectes des déchets inorganiques depuis plus de 10 ans. Leur engagement dans la démarche de gestion des déchets montre une volonté de respecter et de préserver l’environnement… leur environnement. Une ferme propre, c’est aussi l’occasion de valoriser l’image du monde agricole. Alors, continuons de nettoyer nos fermes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Déchets prêts à être emmenés sur les sites de collecte.
Déchets prêts à être emmenés sur les sites de collecte. - © Terra

Le recyclage, c’est à notre image. Alors, quand il y a des choses positives à raconter, pourquoi s’en priver ? Tous les agriculteurs produisent des déchets professionnels au titre de leur activité professionnelle. Certains sont des déchets dangereux : huiles usagées, emballages vides de produits phytosanitaires (EVPP), produits phytosanitaires non utilisés (PPNU)… D’autres sont non dangereux : plastiques, pneumatiques…

Qui est responsable ?

"Tout producteur ou détenteur de déchets est tenu d'en assurer ou d'en faire assurer la gestion, conformément à la réglementation. Il est responsable jusqu'à leur élimination ou valorisation finale, même lorsque le déchet est transféré à des fins de traitement à un tiers", selon l’article L. 541-2 du code de l’environnement. Les déchets inorganiques agricoles entrent dans la notion de responsabilité élargie du producteur de déchets (REP). Le principe est basé sur l’élargissement de la responsabilité de l’élimination des déchets aux metteurs en marché des produits neufs (fabricants, distributeurs…). Il se traduit par la création d’un éco-organisme qui gère les filières de valorisation. Adivalor est la filière française de gestion des déchets agricoles. C’est un éco-organisme, sans but lucratif, qui réunit l’ensemble des partenaires : agriculteurs, distributeurs, industriels… Dans ce cadre d’une REP, la responsabilité de l’agriculteur pour l’élimination du déchet s’arrête lors de la remise dudit déchet à l’organisme collecteur, conventionné ou agréé par l’éco-organisme. C’est l’attestation de remise du déchet dans la filière concernée, donnée à l’agriculteur, qui fait lieu de justificatif et qui doit être gardée en cas de contrôle. Dans le respect de cette règlementation, les distributeurs collecteurs s’autorisent à refuser des déchets non conformes aux consignes de reprise.

Apporter ses déchets, pour quoi faire ?

En plus du respect de la règlementation, rapporter ses déchets permet aux agriculteurs de nettoyer leurs fermes et de participer activement au développement d’une agriculture durable et respectueuse de l’environnement. Le recyclage permet de limiter les importations de matières premières, de contribuer à des économies d’énergie et de limiter les émissions de gaz à effet de serre.

Que deviennent les déchets collectés ?

Avec des films plastiques recyclés, on fait des sacs poubelles. Avec des ficelles recyclées, on fait des raccords en plastique pour les métiers du bâtiment et des nouvelles ficelles éco-conçues. Avec les bidons plastiques recyclés, on fait des tubes pour l’industrie et des gaines techniques.

Avec les big bags recyclés, on fait des cagettes plastiques et des éléments de construction. Avec des sacs papier recyclés, on fait des couches de protection (cloison en plâtre).

Pour les filets, une solution de recyclage sera opérationnelle dès 2019 ; c’est une réelle opportunité pour l’industrie du recyclage et Adivalor soutiendra l’émergence et le développement d’unités industrielles de recyclage de ces plastiques.

 

INFO

La collecte des films d’ensilage, d’enrubannage, les ficelles et les filets de balles rondes pour les départements 22, 29 et 56 aura lieu du 23 au 25 janvier et du 4 au 6 septembre 2018. Retrouvez les sites de collecte en contactant votre distributeur ou sur notre site internet.

 

Le nouveau sac de collecte d'Adivalor.
Le nouveau sac de collecte d'Adivalor. - © Terra

Qu'est-ce qu'un déchet ?

"Un déchet est toute substance ou tout objet, ou plus généralement tout bien meuble, dont le détenteur se défait ou dont il a l’intention de se défaire", déclare l’article L. 541-1-1 du code de l’environnement.

Face aux idées reçues

"C’est trop long de trier"

Préparer les déchets tout au long de l’année, c’est rapide, propre et efficace. On ouvre une balle d’enrubannage, on range le plastique dans la sache Adivalor, prévue à cet effet. On coupe les ficelles, on glisse sa main le long de la ficelle pour enlever la paille et on les met dans la sache Adivalor prévue à cet effet. On enlève le filet, on le secoue et on le met directement dans la sache prévue à cet effet.

"Je n’ai pas de saches Adivalor"

Il suffit de les demander en début de campagne à son distributeur. Les films d’enrubannage, les ficelles et les filets vont chacun séparément dans des saches jaunes Adivalor de 250 l séparées car les voies de valorisation sont différentes. Les sous-couches polyamides sont les seuls déchets dans des saches bleues Adivalor de 250 l.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes