Terra 08 mars 2018 à 14h00 | Par Charles David, chambres d'agriculture de Bretagne

Campagne MAEC 2018 : toujours des possibilités de contractualisation

Après trois années d'un fort taux d’engagement dans les mesures agro-environnementales et climatiques (MAEC) et les aides bio, la campagne 2018 se veut prudente, avec une limitation voire une suppression de l’accès à certaines mesures. Ceci afin de garder un peu de marge jusqu’à la fin de programmation en 2020.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
BV (1) algues vertes et captages prioritaires conservent l'ouverture de certaines mesures localisées.
BV (1) algues vertes et captages prioritaires conservent l'ouverture de certaines mesures localisées. - © CAE 13/02/2018

Les MAEC victimes de leur succès

L’enveloppe budgétaire prévue pour la période 2015-2020 a été consommée intégralement en trois ans. Ce sont ainsi 180 M€ qui ont déjà été engagés en Bretagne (140 M€ pour les MAEC et 40 M€ pour la bio) pour 6 300 contrats toutes mesures confondues (dont 2 740 MAEC systèmes et 1 850 contrats bio). Le conseil régional et l’agence de l’eau ont renforcé leur contribution budgétaire, ce qui va permettre de continuer à ouvrir certaines mesures à la contractualisation.


Les mesures systèmes évolution et la bio préservées

Compte tenu de l’enveloppe disponible pour 2018, des choix ont été faits concernant les mesures ouvertes. La priorité est donnée aux mesures permettant d’accompagner les évolutions de système. Ainsi les trois niveaux de la mesure système polyculture élevage (SPE) sont ouverts en évolution sur toute la Bretagne. A contrario, les mesures SPE en maintien sont fermées sauf pour la SPM1, mais uniquement en cas de présence d’un jeune agriculteur dans la structure à la date de la demande.

L’aide à la conversion à l’agriculture biologique est également ouverte sur la région, mais le plafond passe de 20 000 à 15 000 €. L’aide au maintien de l’agriculture biologique (MAB) est également conservée, contrairement à beaucoup d’autres régions, mais là aussi le plafond évolue pour passer de 12 000 à 7 500 €. Pour la MAB, le contrat sera dorénavant annuel avec une reconduction possible selon les budgets annuels. La transparence Gaec continue à s’appliquer pour toutes les mesures.


Les mesures localisées
restreintes

Globalement, les mesures visant l’engagement de quelques parcelles (entretien de zones humides, mise en herbe…) sont fermées. Les mesures concernant le semis direct (sol_01) ou l’entretien du bocage (Linéa_09) ayant été ouvertes tardivement, sont maintenues dans les territoires qui les proposaient déjà. Un plafond de 5 000 € est instauré pour ces mesures localisées (sauf la mesure sol_01 qui conserve son plafond à 9 000 €).


Des spécificités pour
certains territoires

Les baies algues vertes conservent la possibilité de souscrire toutes les mesures systèmes ainsi qu’une bonne partie des mesures localisées. Les plafonds sur les aides bio sont également maintenus comme avant. Certains bassins versants prioritaires pourront également continuer à proposer les mesures localisées liées à l’enjeu eau. Enfin, en cohérence avec les Pays de la Loire, les mesures communes concernant les marais de Vilaine seront également ouvertes.


Bénéficiez d’un accompagnement

Quelle que soit la mesure que vous souhaitez engager, il est préférable de bien évaluer la faisabilité technique et économique sur l’exploitation. Pour cela un accompagnement individuel est proposé par la chambre d’agriculture. Pour connaître les modalités, vous pouvez contacter votre antenne la plus proche.

 

(1) BV : bassin versant

(2) AAC : aire d'alimentation de captage

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui