Terra 08 juin 2017 à 08h00 | Par Arnaud Marlet

Valorial étend son champ d'action

Le pôle de compétitivité Valorial a annoncé lors de son assemblée générale, organisée le 1er juin dans les travées du stade du Roazhon Park, l'élargissement de son périmètre d'action et un déménagement dans les locaux du centre culinaire contemporain à Rennes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
C'est le Roazhon Park qui a servi d'écrin à l'assemblée générale de Valorial.
C'est le Roazhon Park qui a servi d'écrin à l'assemblée générale de Valorial. - © Terra

"Osons l'aliment plus intelligent". C'est avec cette nouvelle "signature" que Valorial entend être un acteur toujours plus incontournable dans l'innovation et le développement au service des filières alimentaires de l'Ouest français. Premier changement, à compter de ce mardi 6 juin, Valorial installe ses collaborateurs et accueillera ses adhérents dans les locaux du centre culinaire. Un déménagement qui permettra d'accueillir une équipe étoffée mais qui marque aussi le souhait de renforcer les synergies avec les autres occupants des lieux. "Nous souhaitons que le Centre culinaire devienne un centre névralgique et pourquoi pas la Maison de l’agroalimentaire en Bretagne", témoigne le président de Valorial Pierre Weill.

Par ailleurs, Valorial, fort des 320 adhérents, et poussé par la volonté commune des régions Bretagne, Pays de la Loire et Normandie, accroit son rôle de chef de file de l'innovation alimentaire en élargissant son périmètre d'action. Dès le 1er janvier 2018, les équipes du Pôle Agronomique Ouest (PAO) intègreront celles de Valorial pour une meilleure coordination des actions. De même, les collaborations avec Cap Aliment, la structure dédiée à la chaîne alimentaire dans les Pays de la Loire vont s’intensifier, Cap aliment devenant l’antenne de Valorial.

Enfin, du côté de la Normandie, le conseil régional a signé fin 2016 un contrat de filière agroalimentaire et agro-ressources pour les trois prochaines années avec cinq opérateurs, dont Valorial, qui contribueront à la consolidation d'un secteur vital pour l'économie régionale. "Ce renforcement de l'activité doit se faire au service de tous ceux qui participent au développement de l’innovation et de l’économie agroalimentaire dans l’Ouest. S’adapter à l’évolution des marchés et des mutations technologiques ne suffit plus. L’anticipation s’impose", a conclu Pierre Weill.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui