Terra 07 avril 2016 à 08h00 | Par Claire Le Clève

L'herbe est-elle plus verte ailleurs ?

Pour son assemblée générale, mardi dernier à Trédion, Prim'Holstein 56 a choisi de regarder les beaux animaux de sa ferme mais aussi ailleurs, en Europe, voir si l'herbe n'y serait pas un peu plus verte. Car la crise laitière interroge. Maîtriser son coût de production demeure l'enjeu majeur face à la nouvelle ère de la volatilité pour Katrin Lecornu, d'European Dairy Farmers.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
les éleveurs du Syndicat de race Prim'Holstein 56 réunis à Trédion
les éleveurs du Syndicat de race Prim'Holstein 56 réunis à Trédion - © Claire Le Clève

 

Bien sûr, il y a la crise, "je ne pense pas avoir connu de telles périodes, même en 2009", situera d'emblée Jean-François Guillaume, président de Prim'holstein 56 évoquant la crainte de tous sur une durée et un prix, par trop subis. Mais il y a quelques motifs de satisfactions à puiser, en se concentrant sur les activités du Syndicat et l'énergie déployée lors différentes manifestations et concours. Car les succès qui s'y compilent font "la notoriété de l'élevage morbihannais". Les bons résultats engrangés se sont prolongés jusqu'au SIA "où le Morbihan est le département français le mieux représenté cette année avec 9 animaux issus de 8 élevages dont 3 nouveaux participants et les éleveurs reviennent avec 4 animaux sur le podium". Saluée "vache de l'année", c'est à Galaxy Or et à l'élevage de Béatrice et Arnaud Etienne, de l'EARL l'orangerie de Plumelec que les membres du syndicats sont allés rendre visite l'après midi. Ce après que Katrin Lecornu leur ait présenté la vision du groupe European Dairy Farmers qu'elle préside.

 

les coûts de production ont bondi

"Vous avez tout pour être heureux, pensent de vous vos collègues. L'herbe n'est pas plus verte ailleurs" les a t-elle rassurée rappelant qu'en 10 ans, entre 2005 et 2014, parmi les 500 élevages adhérents d'EDF, le coût de revient pour ces éleveurs qui, en groupe, se comparent et échangent, est passé de 287 euros/tonne à 403 en 2014. "Un chiffre qui comprend la rémunération de la main familiale et bénévole". Et si comparaison n'est pas raison, "nous nous sommes intéressées aux exploitations européennes rentables même sans les DPU". Au regard de la situation foncière, la France tire largement son épingle du jeu avec des coûts fonciers, notamment en fermage parmi les plus faibles d'Europe pour une moyenne de 300 euros/ha quand en Hollande il est de1800 euros/ha en location ou en Irlande de 800. La taille alors ? "Ce ne sont pas les plus grandes exploitations qui s'en sortent le mieux par rapport à la volatilité du prix du lait car elles ont une main d’œuvre salariée qu'elles payent obligatoirement comparativement à nos petites structures familiales", plus aptes à faire le dos rond sans rémunérer sa main d'oeuvre familiale pour laisser passer la crise...Tous les critères ont donc été inventoriés. Au final, "il y a des choses plus importantes que le prix du lait pour gagner de l'argent". Et d'enfoncer le clou, "il n'y a pas de lien entre le prix du lait et le résultat de nos exploitations", montre-t-elle. L’investissement est à surveiller comme le lait sur le feu. Et ceux réalisés par la ferme laitière française en 2014 interrogent. "Car s'il faut savoir investir, c'est pour dépenser moins et maîtriser son coût de production", appuie-t-elle car "la rentabilité en dépend. Ce qui rapporte, c'est le sol et l'animal. Le tracteur ne fait pas de petits tracteurs".

 

Claire Le Clève

 

Katrin Lecornu, présidente d'European Dairy Farmers
Katrin Lecornu, présidente d'European Dairy Farmers - © claire le clève

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui