Terra 07 juillet 2016 à 08h00 | Par Jean Dubé

"Qui sera encore là demain si ce n’est pas nous ?"

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Les JA de Bretagne et Pays de la Loire dressent un bilan alarmant de la situation de l'installation en lait. Dans un communiqué, ils fustigent "des laiteries qui laissent des jeunes sans réponse sur leur attribution de volume jusqu’à quelques jours de leur passage en CDOA, des laiteries qui refusent d’attribuer le même volume que le cédant à un jeune qui reprend une exploitation, des entreprises qui n’arrivent pas à s’entendre lorsque, au moment d’une installation, deux exploitations avec deux collecteurs se regroupent". JA de Bretagne et Pays de la Loire s'interrogent : "Mais que cherchent à faire les entreprises, privées ou coopératives ?" et affirment qu' "il est impensable de jouer comme cela sur les installations des jeunes dans un contexte où on voit augmenter le nombre de cessations en production laitière". "Qui sera encore là demain si ce n’est pas nous ?" interrogent enfin les JA.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes