Terra 19 mai 2016 à 08h00 | Par Chantal Pape

De nouveaux locaux pour la FDCuma

Depuis un mois déjà, l'équipe administrative de la fédération départementale des Cuma a déménagé à Briec.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les bureaux de la FDCuma sont désormais hébergés à Briec, dans l'hôtel-pépinière d'entreprises de Lumunoch, juste derrière la concession Massey Ferguson.
Les bureaux de la FDCuma sont désormais hébergés à Briec, dans l'hôtel-pépinière d'entreprises de Lumunoch, juste derrière la concession Massey Ferguson. - © Chantal Pape

"Nous voulions nous rapprocher des Cuma", avance Alain Laurec, le directeur, pour expliquer le déménagement des bureaux de la FDCuma. D'ici, nous rejoignons la voie express en une minute". Dans l'attente d'un projet final avec la Maison de l'agriculture, le conseil d'administration a saisi l'opportunité de locaux correspondant à ses attentes. Et, le 18 avril dernier, l'équipe administrative a rejoint la zone artisanale de Lumunoch, à Briec, "juste derrière la concession Massey Ferguson". Dans l'hôtel-pépinière d'entreprises, elle dispose de 90 m² de bureaux et peut profiter, dans les locaux communs, d'une salle de réunion de 25 places pour les conseils d'administration et d'une salle de visio-conférence.

 

L'équipe de la FDCuma : Alain Laurec, directeur, Virginie Le Pape, secrétaire, Anne-Michèle Queignec et Laurie Ducroizet, comptables (manque sur la photo Boris Moal, conseiller machinisme).
L'équipe de la FDCuma : Alain Laurec, directeur, Virginie Le Pape, secrétaire, Anne-Michèle Queignec et Laurie Ducroizet, comptables (manque sur la photo Boris Moal, conseiller machinisme). - © Chantal Pape

Dans le Finistère, la FDCuma compte 180 Cuma actives. "L'heure est moins à la création qu'aux rapprochements entre Cuma, pour mieux amortir les investissements", note Alain Laurec. Un mouvement qui devrait s'accélérer dans les années à venir. "Pour autant, le chiffre d'affaires ne faiblit pas". Ce qui n'est pas le cas des investissements, en légère baisse. "Sans doute est-ce un effet de la crise : en 2015, les Cuma ont moins renouvelé leur matériel. Et 2016 devrait suivre la même tendance".

Les impayés, eux, sont en recrudescence, ce qui laisse parfois certains responsables de Cuma démunis. "Il est toujours difficile d'aller réclamer de l'argent au voisin". La FDCuma leur propose un accompagnement technique et juridique. "Les Cuma sont aussi prioritaires que les autres fournisseurs, rappelle Alain Laurec. Et elles arrivent bien souvent à retrouver leur argent en appliquant les règles qui les régisent.

Contact

 

Vous pouvez désormais joindre la FDCuma au 09 72 56 08 5309 72 56 08 53 ou par mail fd.29@cuma.fr

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui